Le Crowdfunding Immobilier : le placement gagnant de 2018 ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Partenaire Modifié le 17 juillet 2018 à 17h45
Argent Placement Investissement Immobilier Paris

Le Crowdfunding Immobilier, vous en avez déjà entendu parler mais vous ne savez pas concrètement comment cela fonctionne.

Les plateformes de Crowdfunding touchent de plus en plus d’investisseurs séduits par une nouvelle forme de placement aux promesses de rendements dynamiques. Bien que le concept ait l’avantage de simplifier l’investissement dans l’immobilier, certains aspects semblent encore flous pour les non-initiés.

Qu’est-ce que le crowdfunding immobilier et comment cela fonctionne ?

Au sens littéral le Crowdfunding signifie le « financement par la foule » ou bien « financement participatif ». Cela revient pour des porteurs de projets à faire appel au grand public afin de financer un concept, un produit, un projet, etc…

Dans le secteur de la promotion immobilière, lorsque les acteurs lancent une opération ils créent une structure juridique dédiée au programme. Son objectif unique réside dans la gestion de la construction et la commercialisation des lots. Cette société a besoin de fonds propres (entre 10% et 20%) pour que les banques l’accompagnent dans le financement de l’ensemble de l’opération. Toutefois cette immobilisation de fonds handicape lourdement les promoteurs immobiliers dans leur développement. Pour pallier à cette problématique ces sociétés empruntent aux particuliers investisseurs via la plateforme de crowdfunding, sous forme d'obligations.

Les investisseurs quant à eux choisissent le ou les projets dans lesquels ils souhaitent investir et contribuent à hauteur de 1 000 euros minimum. L’horizon de placement est relativement court, généralement entre 12 et 24 mois. Lorsque tous les lots ont été vendus, les épargnants récupèrent leur capital augmenté des intérêts d'emprunt, entre 7% et 12% par an la plupart du temps.

Quelles perspectives pour 2018 ?

Alors que le baromètre 2018 du financement participatif immobilier établi par Hellocrowdfunding annonce une croissance de 72% pour le marché, Homunity affiche, pour le semestre qui vient de s'achever, une croissance exceptionnelle de 160% en dépassant la barre des 20 millions d'euros levés.

Le crowdfunding immobilier a de beaux jours devant lui. Le secteur va continuer à se développer toujours soutenu par le gouvernement avec notamment la loi PACTE (Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises). Cette dernière fera passer le plafond de collecte par projet de 2,5 millions à 8 millions d’euros et envisage d’ouvrir le PEA-PME aux titres émis dans le cadre des collectes de fonds.

Alors que l’investissement dans l’immobilier classique souffre d’une fiscalité alourdie, en partie par la hausse de la CSG début 2018, le crowdfunding immobilier bénéficie de la Flat Tax, le taux d'imposition forfaitaire unique de 30% et n’entre pas en compte dans le calcul de l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière). Enfin la baisse des rendements des placements sans risque (livret A : 0,75%, PEL : 1% et assurance vie : 1,8%), pousse les français à chercher des solutions d'investissements alternatives comme le financement participatif immobilier. Comme pour un certain nombre d’investissements, ce type de placement présente un risque de perte partielle ou totale du capital investi ainsi qu’un risque d’illiquidité.

Aucun commentaire à «Le Crowdfunding Immobilier : le placement gagnant de 2018 ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis