Cryptomonnaies : la Banque de France réclame une réglementation européenne

Par Olivier Sancerre Modifié le 21 novembre 2022 à 18h50
Crypto Bdf 2
35.000 DOLLARSLe bitcoin approche actuellement des 35.000 $.

Les cryptomonnaies font peser une menace existentielle pour l'euro, prévient François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France. Il en appelle à une réglementation européenne le plus vite possible.

La monnaie unique européenne est menacée dans ses fondements mêmes par le bitcoin, l'ethereum et les autres cryptomonnaies qui pullulent, et qui connaissent une popularité de plus en plus importante malgré les soubresauts de leurs cours. Pour François Villeroy de Galhau, on prend le risque d'une « érosion de notre souveraineté monétaire », craint-il. Le gouverneur de la Banque de France s'est exprimé durant le colloque annuel Paris Europlace. « Qu'il s'agisse des monnaies numériques ou des paiements, nous, en Europe, devons être prêts à agir aussi vite que nécessaire », a-t-il martelé, sinon la zone euro pourrait perdre sa position de puissance monétaire.

Perte d'influence pour l'euro

Le risque, selon le responsable de l'institution, est que l'Europe « perde son élan », et pas seulement dans sa volonté de renforcer le rôle international de l'euro, « mais même dans sa préservation ». Le contexte est favorable aux crypto-monnaies : les espèces ont tendance à s'effacer au profit des paiements dématérialisés. Dans ces conditions, utiliser une crypto plutôt qu'une monnaie traditionnelle a du sens. Cette poussée, due à la crise sanitaire, revient à marginaliser l'usage de la monnaie de banque centrale, soutient-il.

Quelques mois pour agir

Pour François Villeroy de Galhau, l'Union européenne doit absolument, et au plus vite, légiférer. « Je dois souligner ici l'urgence : il ne nous reste plus beaucoup de temps, un ou deux ans » pour réglementer les crypto-actifs. L'Union européenne doit « adopter un cadre réglementaire dans les mois à venir », martèle-t-il. Car ailleurs dans le monde, on n'a pas attendu l'Europe : la Chine, en plus de réglementer fortement le secteur des cryptos, a lancé son propre yuan numérique.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.