Attention les banques décrochent. Comment protéger votre argent ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Charles Sannat Publié le 6 mars 2020 à 9h21
Marches Mini Krach Bourses Bulles
0,5%La croissance mondiale pourrait perdre 0,5% au premier trimestre à cause du coronavirus.

Je vous ai d’abord expliqué qu’avec cette crise, les cours de bourse allaient baisser. Puis qu’ils ne baissaient pas parce que les marchés pensaient « MTR » pour les effets de le crise sanitaire en Chine. Car, souvenez-vous au début, tout est parti de la ville de Wuhan en Chine.

Les marchés pensent, et « on » les laisse penser (alors que déjà de très nombreuses informations laissent penser que nous sommes en présence d’un Cygne Noir), que les effets de la crise seront MTR pour maîtrisables, temporaires et réversibles, donc pas grave et même pas mal.

Les marchés tiennent en lévitation et se payent même le luxe de battre des records… Répit de courte durée.

Finalement la crise chinoise s’étend, car un coronavirus de ce type ne s’arrête pas comme cela. Délais d’incubation longs, virulence importante, grande contagiosité, c’est un virus de crise parfait.

Puis le virus se propage silencieusement d’abord, puis il éclate en Italie, en Iran, en Corée, et en France. Il progresse sournoisement actuellement aux Etats-Unis et risque de poser de grands problèmes dans les prochains jours.

Non seulement les effets ne sont plus MTR, mais ils deviennent cumulatifs. Si la Chine « reprend » elle devra le faire enfermée sur ses frontières et sans échange avec un reste du monde en pleine pandémie. Si la Chine est recontaminée, elle repart pour un autre pic épidémique… bref, un véritable casse-tête sanitaire (et le sujet de la vie est le plus important) et un enfer économique qui va s’ouvrir sous nos pieds (mais l’économie n’est que de l’intendance).

Les banques en première ligne.

Que le cours des actions des compagnies aériennes chute, c’est un problème, mais c’est loin d’être inquiétant. Nous n’en sommes plus là.

Ce qui est intéressant à regarder c’est le cours des banques.

Regardez les banques.

Si les banques sont stables, ce n’est pas grave.

Si les banques baissent c’est inquiétant.

Si les banques chutent lourdement, c’est grave.

Les banques vont vaciller.

Lorsque la crise va se développer, et c’est inexorable, comme l’épidémie, alors les banques vont vaciller et les défauts de remboursement de crédits se multiplier.

Il n’y a aucune raison (ou presque) de paniquer, car il y a de très fortes chances que les banques soient sauvées et je l’espère aussi les entreprises via un QE spécial entreprises.

Mais, le moment est venu de prendre quelques précautions.

Renforcez vos réserves d’or pour ceux qui le peuvent et le veulent.

Pensez également (et c’est une décision pile je gagne, face je ne perds rien) à répartir votre épargne entre plusieurs établissements et à bien respecter le seuil des 100 000 euros maximum par banque. Le temps des virements est venu.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011. Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Aucun commentaire à «Attention les banques décrochent. Comment protéger votre argent ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis