Deezer vise le milliard d’euros de valorisation

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 18 août 2015 à 13h19
Streaming Chiffre Affaires Revenus Artistes Gains Sacem Spotify Deezer
70%Deezer reverse 70% de ses revenus aux labels et maisons de disques.

Le lancement récent d'Apple Music, censé faire trembler le secteur du streaming, ne semble pas faire peur au site français Deezer. Loin de trop s'inquiéter pour son avenir, il lancerait, selon une rumeur relayée par Bloomberg, un nouveau tour de table. Pour viser une capitalisation milliardaire et continuer sa croissance.

Levée de fonds... ou introduction en Bourse pour Deezer ?

Selon une source anonyme de Bloomberg Deezer chercherait des fonds. Mais la manière de les collecter reste floue, d'autant plus que le groupe lui-même n'a pas voulu commenter la chose. Du coup, les hypothèses vont de bon train.

Deezer pourrait réaliser, comme en 2012, une levée de fonds auprès d'investisseurs. A l'époque le site de streaming musical avait levé 100 millions d'euros auprès d'Access Industries et d'Idinvest Partners. Mais étant dans le secteur depuis 2007, année de son lancement, Deezer pourrait passer à l'étape supérieure.

Cette étape serait une introduction en Bourse, tout simplement. Mais rien n'est moins sûr pour l'instant, l'idée d'une levée de fonds étant encore à ses débuts.

1 milliard d'euros de capitalisation ?

Ce que la source de Bloomberg semble savoir, par contre, est l'objectif de Deezer : atteindre 1 milliard d'euros de capitalisation. Un objectif qui lui aussi pourrait encore changer tout en restant très élevé.

Il faut dire que Deezer, avec ses quelques 16 millions d'utilisateurs mensuels et 6 millions d'abonnements à 9,99 euros par mois, a de quoi séduire. Il reste néanmoins loin de son principal concurrent, Spotify, qui décompte 20 millions d'utilisateurs payant sur les 75 millions d'utilisateurs mensuels.

Disponible dans 180 pays dans le monde, Deezer reverse 70% de ses revenus aux labels et aux maisons de disque... qui eux-mêmes en reversent une partie aux artistes. On est donc loin de l'écosystème pensé par Kim Dotcom sous le nom de Baboom qui a été lancé ce lundi 17 août 2015 et qui reverse 90% des revenus directement aux artistes.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio