Démarchage téléphonique : quelles solutions pour bloquer les appels ?

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 30 janvier 2020 à 14h23
Demarchage Telephonique
3,7 millions3,7 millions de consommateurs et 700 entreprises ont souscrit à Bloctel en 2018 mais le démarchage téléphonique n'a su être limité par ce dispositif.

Vous avez sûrement entendu parler du lamentable échec de BlocTel, la liste d’opposition au démarchage téléphonique mise en place par le gouvernement il y a 4 ans. Les millions de Français qui se sont inscrits sur le service n’ont pas vu le nombre d’appels indésirables diminuer.

Contrôler le démarchage téléphonique

Parfois, c’était même le contraire, ils ont augmenté ! Et malgré leurs réclamations, ils ont continué à être harcelés, certains recevant jusqu’à 10 appels par jour, oui, par jour !

Le gouvernement a promis qu’une nouvelle loi allait être votée, et appliquée, pour contrôler un peu plus le démarchage téléphonique, mais en attendant, vous pouvez agir par vous-même, tout au moins sur votre téléphone mobile.

Des applications pour filtrer les appels

Dans, l’App Store et sur Google Play, vous trouverez sans peine des applications vous proposant de filtrer certains appels indésirables. Ces applications chargent une liste de numéros à bloquer, liste alimentée par les usagers, et régulièrement mise à jour.

Lorsqu’un numéro de cette liste vous appelle, vous voyez à l’écran le nom de l’entreprise qui vous démarche, ou encore, son secteur d’activité : par exemple, assurance, ou institut de sondage. Libre à vous ensuite de décrocher, ou non.

À cette liste, vous pouvez aussi ajouter vos propres numéros indésirables, que vous pouvez même décider de bloquer totalement : votre téléphone ne sonnera alors même plus, ils atterriront directement sur la messagerie. Ils peuvent même être rejetés sans autre forme de procès.

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Laisser un commentaire

* Champs requis