Départs en vacances : attention à la somnolence

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 7 juillet 2017 à 7h39
Somnolence Volant Voiture Vacances Danger Route
64%64 % des Français ont déjà connu un phénomène de somnolence au volant

Les Français s’apprêtent au grand départ, celui qui va les emmener à la mer ou à la montagne mais, surtout, dans les embouteillages : un départ en vacances d’été sans embouteillages ce n’est pas un départ en vacances d’été. Les Français suivent alors les conseils de Bison Futé pour éviter les heures les plus prisées et se retrouver avec moins de personnes sur la route. Mais pour ce faire ils prennent des risques.

Dormir moins pour partir plus tôt

L’une des pratiques les plus courantes, comme le révèle l’étude MMA publiée le 6 juillet 2017, est la réduction du temps de sommeil. Les Français vont essayer de se réveiller plus tôt pour être plus tôt dans la voiture et éviter les heures de pointe. Une technique qui a ses limites : si tous les Français faisaient ça les heures de pointes seraient tout simplement décalées…

Pourtant ils sont 83 %, selon l’étude, à déclarer dormir moins. C’est un véritable risque car réduire le temps de sommeil (déjà pas très calme à cause du stress) peut entraîner de la somnolence et augmenter le risque d’accident. Les Français préfèrent d’ailleurs partir plus tôt (79%) que se coucher plus tard la veille (21%).

La somnolence c’est plus courant qu’on ne le croit

Preuve que les Français sous-estiment leurs capacités au volant alors qu’ils sont 8 sur 10 à opter pour la voiture pour se rendre sur leur lieu de vacances, selon l’étude MMA : plus de la moitié a déjà connu un épisode de somnolence. Ils sont même plus de 6 sur 10 (64%) à l’avoir déclaré, tous trajets confondus.

La route des vacances est un des lieux les plus sujets à somnolence : 52 % des interrogés déclarent avoir déjà connu ça pendant qu’ils se rendaient en villégiature.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Départs en vacances : attention à la somnolence»

Laisser un commentaire

* Champs requis