Des hausses et des baisses sur le front des tarifs des services bancaires

Par Olivier Sancerre Modifié le 18 février 2022 à 16h04
Banques Hausses Baisses Tarifs 1
3,90%Les prix de certains services bancaires ont baissé de 3,90%.

L'Observatoire des tarifs bancaires a rendu son verdict suite à l'actualisation des grilles tarifaires des établissements : les prix de certains services ont augmenté jusqu'à 2,27%, mais plusieurs d'entre eux sont aussi en recul de 3,90%.

Situation contrastée sur le front des services bancaires. Après l'actualisation par les banques de leurs grilles tarifaires, l'Observatoire des tarifs bancaires (OTB) constate des hausses… et des baisses ! L'organisme, émanation du Comité consultatif du secteur financier (CCSF), comprend aussi bien des représentants des banques que des clients, mais aussi des représentants syndicaux et des parlementaires. Dans le rapport qui compare les grilles entre le 31 décembre 2021 et le 5 janvier 2022, le constat est donc contrasté. Sept tarifs sont en hausse, qui s'établit entre 0,08% (soit 2 centimes) à 2,27% (10 centimes).

Tendance haussière pour plusieurs services

La hausse la plus modeste concerne la cotisation à une offre d'assurance perte ou vol des moyens de paiement. La hausse la plus élevée touche les virements en agence. L'OTB indique que ces tarifs affichaient déjà des hausses entre le 31 décembre 2020 et le 31 décembre 2021, « ce qui permet de constater des augmentations régulières sur certains services ». Mais si des services coûtent plus cher, d'autres en revanche sont moins onéreux. Le prix du forfait à des services de banque à distance recule en effet de 3,90% (3 centimes d'euro).

Stabilité des prix

Le bilan de l'Observatoire constate également que le nombre de retraits gratuits à un distributeur (d'une autre banque que la sienne) ne cesse de diminuer, et c'est une tendance lourde du marché. Le nombre est de 2,97 en moyenne, contre 3,31 en 2021 et 3,41 en 2020. L'OTB explique que onze banques proposent la gratuité illimitée du service, soit une de moins qu'en 2021. Pour la Fédération bancaire française, ce bilan annuel démontre une « très grande stabilité des prix », mais il faut rappeler l'autre son de cloche de la CLCV (Consommation Logement Cadre de vie) qui, en début d'année, déplorait une hausse des tarifs bancaires de 2,5% pour deux profils de consommateurs sur trois.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Des hausses et des baisses sur le front des tarifs des services bancaires»

Laisser un commentaire

* Champs requis