Manuel Valls : 30 milliards d’économies, suppression des charges patronales du SMIC, réduction des régions

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 29 novembre 2022 à 10h10

15:48 : Fin du discours. La Rédaction d'Economiematin.fr va solliciter ses experts pour qu'ils réagissent à ces annonces.

15:42 : La relance du logement pour tous doit être une priorité, et il faut en finir avec les freins qui existent depuis des années.

15:41 : 50 mesures de simplification seront prises et les arrêtés seront publiés avant l'été.

15:39 : Le redressement de l'école doit être poursuivi. L'aménagement des rythmes scolaires est une bonne réforme (explosion simultanée à l'Assemblée de hurlements et d'applaudissements). Cependant j'ai entendu les remarques de bonne foi. Le cadre réglementaire sera assoupli.

15:36 : Je propose de supprimer les conseils départementaux à l'horizon 2021.

15:35 : Je proposerai la suppression de la clause de compétence générale (NDLR : qui permet aux régions et aux départements de s'occuper de tout).

15:34 : Je propose de réduire de moitié le nombre de régions dans l'Hexagone. Les régions pourront proposer de fusionner par vote concordant. Sinon le gouvernement proposera une carte des régions établie pour le 1er janvier 2017.

15:31 : Je vous propose un changement de rythme, 50 milliards d'euros d'économies sur trois ans, de 2015 à 2017. L'Etat et ses agences en prendront la plus grande part, 19 milliards d'euros. 10 milliards viendront de l'Assurance maladie, 10 milliards des collectivités.

15:30 : Il faut en finir avec l'inventivité fiscale qui marque profondément nos concitoyens.

15:28 : La dette publique est notre responsabilité.

15:25 : La transition énergétique sera une de nos priorités. Elle redonne du pouvoir d'achat. Elle encourage des secteurs porteurs en terme d'emploi. L'objectif est de réduire de 30 % la consommation d'énergie fossile d'ici 2030.

15:23 : Les cotisations familles seront abaissées de 1,8 % au 1er janvier 2015, sans affecter la politique familliale. Les artisans indépendants et professions libérales bénéficieront d'une baisse de plus de 3 points de leurs charges au 1er janvier 2015.

15:22 : Zéro charges patronales pour l'employeur d'un salarié payé au SMIC à compter du premier janvier 2015.

15 : 21 : Il est responsable et transparent de vous présenter les orientations du pacte. D'abord, le coût du travail doit baisser, c'est un des leviers de la compétitivité. Les allégements du coût du travail seront portés à 30 milliards d'euros d'ici à 2016 ( NLDR : inclus le CICE, à 12 milliards en 2014).

15: 20 : LE PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE : Enfin Manuel Valls parle du pacte proposé le 14 janvier par le Président de la République, mais dont on ne connait pas encore le contenu. Manuel Valls affirme qu'il va le présenter.

15:19 : Nous agirons pour soutenir les entreprises, améliorer le fonctionnement du marché du travail, alléger les coûts, simplifier les procédures.

15: 16 : La politique conduite en direction des jeunes pour l'emploi donne des résultats mais un jeune sur cinq en France est encore sans emploi.

15:11 : Depuis dix minutes, Manuel Valls décrit un tableau très sombre de l'état de la France. Il ne lui manque que les mots de François Fillon "je suis à la tête d'un pays en faillite". Mais il insiste sur le fait que ce tableau ne date pas d'il y a six mois ou deux ans, mais dure depuis des années.

15:07 : Beaucoup de nos compatriotes n'y croient plus et ne nous entendent plus. La parole publique est devenue une langue morte.

15:01 : Moins d'une minute s'est écoulée que déjà Manuel Valls a été pris a partie à plusieurs reprises par les députés de l'opposition mais peut-être aussi par des députés du Front de Gauche, qui ont annoncés qu'ils ne voteraient pas la confiance au nouveau gouvernement.

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016. Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time.  En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007. Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an. En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier.  Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.   Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Aucun commentaire à «Manuel Valls : 30 milliards d’économies, suppression des charges patronales du SMIC, réduction des régions»

Laisser un commentaire

* Champs requis