Île-de-France : l’écotaxe revient sur le devant de la scène

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Quitterie Desjobert Modifié le 9 février 2021 à 16h54
Ecotaxe Retour Idf Ile France Bonnets Rouges
1 MILLIARD €En 2014, l'échec de la mise en place de l'écotaxe avait coûté plus d'un milliard d'euros au gouvernement.

Un rapport dirigé par le président LR du conseil départemental de l'Essonne, François Durovray, propose de dépoussiérer l'idée de l'écotaxe pour les camions et utilitaires afin de financer un « plan Marshall des mobilités » pour la grande couronne d'Île-de-France.

Le retour de l'écotaxe pour financer un « plan Marshall des mobilités »

Le rapport dirigé par François Durovray et publié lundi 8 février dans le Monde, prévoit le retour d'une vieille ennemie : l'écotaxe. Cette dernière pourrait être réintroduite en Île-de-France pour permettre le financement d'un « plan Marshall des mobilités » qui profiterait à la grande couronne d'Île-de-France et non plus seulement à Paris et à la petite couronne comme le dénoncent les élus à l'origine du rapport.

Afin de rendre possible ce plan, les porteurs du rapport estiment que l'écotaxe est la solution. Le rapport précise qu'instaurer « une écotaxe poids lourds sur les réseaux routiers franciliens est légitime », il faut que les poids lourds « contribuent à l'entretien et au développement des infrastructures de transports ».

Le souvenir douloureux des Bonnets rouges

L'idée n'est pas neuve, puisqu'elle avait été lancée en 2007 lors d'une Grenelle de l'Environnement. Mise en place sous le quinquennat de François Hollande en 2013, sa durée de vie avait été très courte puisque la fronde menée par les « Bonnets rouges » bretons avait eu raison du projet coûtant par la même plus d'un milliard d'euros au gouvernement. Un échec que le rapport dénonce comme étant « un échec avant tout politique, aussi bien sur le plan financier, industriel qu'environnemental ».

Si les Bretons ont fait brûler plusieurs portiques d'écotaxe, ceux d'Île-de-France peuvent être très rapidement de nouveau opérationnels. Le fruit de l'écotaxe permettrait de « réhabiliter et moderniser le réseau », tout en permettant de « réduire les tarifs et abonnements» payés par les habitants d'Île-de-France.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste économique et politique

Aucun commentaire à «Île-de-France : l’écotaxe revient sur le devant de la scène»

Laisser un commentaire

* Champs requis