Crise : le maire d’Elancourt annule la fête du 14 juillet par mesure d’économie

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Tugdual de Dieuleveult Modifié le 9 juillet 2013 à 11h46

Ce n'est pas la pluie qui provoque cette annulation mais bien le premier citoyen de la commune. Le maire d'Elancourt, dans les Yvelines, a annoncé l'annulation de la fête du 14 juillet dans sa ville. La cause de cette décision ? Les finances. C'est dans un souci d'économies que Jean-Michel Fourgous a supprimé les réjoussances de la fête nationale.

De bons élèves plutôt que des feux d'artifice

Un feu d'artifice, ça coûte cher... sans parler du spectacle son et lumière qui l'accompagne. Du coup, le maire, compte tenu de la dégradation de la situation économique de la France, avec l'explosion des impôts et du chômage, a préféré allouer le budget de la fête à d'autres priorités « Je préfère investir dans la réussite scolaire des élèves élancourtois ! Nous referons la fête quand la croissance reviendra », précise Jean-Michel Fourgous, le maire d'Elancourt, dans un communiqué. Une décision sage qui risque pourtant de faire quelques souvenirs en moins pour les plus jeunes. Qui ne se rappelle pas de son premier 14 juillet, des pétards et de la fête ?

Ville la mieux gérée des Yvelines

Ce n'est pas la première fois que la municipalité procède à de tels changements. Elancourt a été reconnue «Ville la mieux gérée des Yvelines», en 2006, par le magazine « Challenges » et en 2012 par l'Argus des Communes.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste pour RMC.fr, Tugdual de Dieuleveult a demarré sa carrière à la télévision en réalisant un documentaire pour Canal+/Lundi Investigation (Dieuleveult : enquête sur un mystère). Il s'investit dans l'ONG Solidarité Internationale et part au Darfour en 2008 pour la Journée Mondiale de l'Eau. En 2010, il rejoint l'équipage de La Boudeuse en Amazonie et participe à l'élaboration de deux documentaires diffusés sur France 5. Il se spécialise ensuite sur le web et collabore avec plusieurs rédactions dont Europe 1, Atlantico, Oh My Food et RMC depuis 2012. Il a intégré Economie Matin dès sa création.

Laisser un commentaire

* Champs requis