Elections américaines: les positions des différents candidats sur le cannabis

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Nicolas Postillon Publié le 19 juillet 2016 à 9h13
Elections Etats Unis Interets Economiques Candidats

Le cannabis est un sujet sur lequel les candidats à l’élection présidentielle américaine vont devoir prendre position. L’usage du cannabis divise moins qu’il y a quelques années mais reste tout de même un marqueur politique fort autour duquel les candidats peuvent mobiliser leurs supporters.

Les militants pro-cannabis demandent régulièrement sa légalisation au niveau fédéral, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Ce sont les Etats qui déterminent les autorisations de vente et de consommation.

Le sujet est impossible à ignorer compte tenu de son importance économique. L’industrie légale du cannabis a généré plus de 5 milliards de dollars en 2015, 26 Etats en permettent l’usage thérapeutique et quatre autres ont légalisé la consommation récréative.

Le cannabis génère aussi des flux touristiques dans les Etats où il est légal. Chaque Etat taxe les ventes à sa manière et utilise les impôts générés comme il le souhaite. Certains l’utilisent pour promouvoir des programmes d’aides au plus démunis, d’autres pour construire de nouvelles écoles ou entretenir leur réseau routier. Cette croissance inspire aujourd’hui de nombreux pays dans le monde, particulièrement le Canada et l’Amérique du Sud, mais aussi l’Europe. L’Allemagne légalisera par exemple le cannabis médical au printemps 2017, alors que les lois concernant sa consommation s’adoucissent globalement sur le Vieux Continent.

Les principaux candidats à l’élection américaine se sont donc tous positionnés sur le sujet à la fois parce qu’il est un réservoir à votes mais aussi parce qu’il préoccupe une majorité d’américain. Voici leurs opinions :

Donald Trump (Républicain)

Donald Trump a changé plusieurs fois d’avis sur le sujet de la légalisation du cannabis. Plus jeune, il était favorable à la légalisation des drogues, pourvu qu’elles ne viennent pas du Mexique. Il a ensuite retourné sa veste et a milité pour un ferme «NO TO DRUGS» (« Non à la drogue » ) avant d’adoucir ses propos. Il semble désormais opposé à la légalisation du cannabis à des fins récréatives, même s’il dit que c’est aux Etats de réglementer le sujet. L’usage thérapeutique du cannabis a plutôt ses faveurs mais quand il est interrogé sur une légalisation complète, Trump fait une réponse de Normand: «Cela a des bons côtés, comme des mauvais ».

Hillary Clinton (Démocrate)

Hillary Clinton est plutôt attentiste sur le sujet même si la plateforme démocrate vient de se positionner pour une légalisation générale progressive. Sur le cannabis médical, elle dit «je pense que ce que font les Etats aujourd’hui doit être soutenu, et je soutiens absolument tous les Etats qui avancent vers le cannabis à usage thérapeutique». Elle maintient néanmoins que les Etats qui ont légalisé complètement sont des «laboratoire » d’essai, et demande à ce que plus de recherches soient faites avant une légalisation globale.

Gary Johnson (Libertaire)

Gary Johnson soutient la légalisation et la régulation du cannabis à usage médical et récréatif. Il a d’ailleurs travaillé comme Directeur Général d’une entreprise cannabique, Cannabis Sativa Inc. Une des ses phrases choc : «La vérité est que le cannabis est plus sûr que l’alcool».

Jill Stein (Parti Vert)

Jill Stein soutient également la légalisation nationale du cannabis, et a bien travaillé son sujet. « Le vrai danger avec le cannabis est la violence de l’économie souterraine créée par la prohibition. Oui, le cannabis est dangereux. Parce qu’il est illégal. Il n’est pas intrinsèquement dangereux. Et il est certainement moins néfaste que l’alcool et le tabac, qui sont parfaitement légaux».

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Nicolas a étudié la sociologie aux Pays-Bas, il travaille comme chercheur et écrivain freelance. Il est intéressé par les monnaies numériques, les nouveaux modèles de consommation et les nouveaux marchés. Il habite à Bruxelles.

Laisser un commentaire

* Champs requis