Pas de coupures d’électricité cet hiver (en théorie)

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 9 novembre 2015 à 10h29
Consommation Electrique France Hiver Prevision Rte Reseau Capacite
75%La part du nucléaire dans la production d'électricité en France est de 75 % environ.

L'hiver, pour le réseau électrique, est toujours une période compliquée : avec le chauffage qui tourne à plein régime (et les décorations de Noël sur le sapin) la consommation électrique française explose. Un peu comme quand, en été, tout le monde branche les ventilateurs et la climatisation. Pour autant RTE (Réseau de Transport d'électricité) est confiante : l'hiver 2015-2016 ne devrait poser aucun souci.

222 Térawhattheures de consommés d'ici mars 2016

RTE, filiale d'EDF, a réalisé son étude sur les besoin théoriques en électricité de la France pour l'hiver 2015-2016 qui s'approche à grand pas. Selon elle il n'y a aucun souci à se faire notamment grâce à la montée en puissance des énergies renouvelables qui complètent le parc nucléaire français.

Au total, sur la période allant de la mi-novembre à mars 2016, les professionnels et les particuliers en France devraient consommer 222 térawhatteheures d'électricité. RTE estime que la France a les capacités de couvrir ce besoin, même si les marges d'erreur sont de plus en plus faibles.

Et s'il y a une grande vague de froid ?

Malheureusement pour RTE le climat n'est pas dans son état de santé normal et le risque de grande vague de froid est toujours présent. Un scénario dit "dur" qui prévoit des températures 6 à 8 degrés inférieures aux normales de saison. Dans ce cas-là la production électrique française pourrait ne pas suffire.

Il reste toutefois la possibilité au réseau d'importer de l'électricité (alors que, généralement, la France exporte grâce à son parc nucléaire). RTE anticipe une nécessité d'importer quelques 6 400 Mégawhattheures en janvier 2016. Un scénario possible qui n'inquiète toutefois pas l'entreprise : le réseau est en mesure de supporter un tel niveau d'importation.

Le mix énergétique français évolue

Outre l'hiver, RTE doit anticiper également un changement dans la production électrique française : au 1er janvier 2016, à la suite de nouvelles règles, la production issue du charbon devrait baisser de 1 250 MW. Elle sera compensée par la montée en puissance des renouvelables.

L'éolien atteindra 10 000 MW pour la première fois grâce à l'ajout de 1 000 MW de production, le photovoltaïque produira 700 MW (6 000 MW au total).

En somme, malgré une pointe de consommation en janvier 2016 estimée à 84 700 Mégawhattheures par RTE, il n'y a pas de quoi s'inquiéter : la France ne subira pas de coupures d'électricité cet hiver...

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis