Entreprises : un nouveau modèle de croissance est-il possible ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Françoise Savés Modifié le 8 novembre 2012 à 16h07

C’est au pied du mur qu’on voit le mur ! Le rapport Gallois dénonce et propose, mais combien de rapports depuis 10 ans sont demeurés sans suite ! L’essentiel de celui-ci est peut-être dans l’introduction : Un Pacte de Confiance. "Toute nouvelle disposition législative ou réglementaire significative, toute nouvelle politique lancée par l’État devrait être accompagnée d’un document précisant son impact sur la compétitivité industrielle et les moyens d’en réduire les effets négatifs éventuels".


Mesurer les impacts de nos décisions sur l’ensemble des parties prenantes, et surtout pas uniquement à court terme, est le fondement d’une démarche de Responsabilité Sociétale des Organisations (RSO) et des Entreprises (RES). Piloter la stratégie et les projets en prenant en compte les impacts économiques, sociaux et environnementaux, suppose de mettre en œuvre rapidement des outils opérationnels et de faire en sorte que l’ensemble des parties prenantes soient mobilisées autour de ce que le rapport Gallois appelle dans sa 6ème partie, le nouveau Pacte Social.

Depuis deux ans l’IFEC (Institut Français des Experts-comptables et des Commissaires aux comptes) s’est engagé dans une démarche en faveur de l’utilité d’intégrer la RSE dans la gestion des entreprises. Tordre le cou à des idées reçues, comme : "c’est une opération de marketing, un simple slogan, une bonne action qui plait aux média", ou au contraire : "c’est une contrainte supplémentaire, un concept inadapté quand la vision est bloquée aux fins de mois difficiles", voilà l’objet des colloques qu’organise l’IFEC en mettant autour de la table des dirigeants, des enseignants, des professionnels, des assureurs, des banquiers, des représentants de l’État…

L’IFEC a mis au point, à l’usage de ses adhérents, des guides et des formations pour accompagner les entreprises dans la mesure des actifs immatériels et dans la mise en place d’indicateurs de données extra-financières au sein des tableaux de bord et dans l’évaluation d’entreprise. Les experts-comptables peuvent également intégrer la RSE dans la politique d’investissement et d’innovation des entreprises (ISR).

Fondamentalement, les entreprises ne peuvent plus ignorer la démarche RSE car ce sont leurs clients consommateurs et les salariés, leurs forces vives, qui la réclament. Internet aujourd’hui fait et défait les marques en quelques secondes. Certes le facteur prix reste déterminant mais la compétitivité des entreprises est aussi dans le hors-coût, la qualité, la pertinence de la gamme. La réputation n’est plus seulement un actif, c’est un enjeu clé de la gestion du risque.

Alors, c’est peut-être cela que le rapport Gallois appelle le nouveau Pacte Social où chacun "s’y retrouve". La confiance est un terrain de jeu habituel pour la Profession Comptable qui entretient ce lien avec les entreprises comme une seconde nature. Nous sommes favorables au développement de ces pratiques prometteuses et fédératrices et prêts à accompagner nos clients dans cette voie.

Françoise Savés, Présidente de l’Institut Français des Experts-Comptables et des Commissaires aux Comptes (IFEC), sera l’hôte d’un colloque ce jeudi 8 novembre prochain, de 18h00 à 20h00, au prestigieux Cercle de l’Union Interalliée à Paris (33, rue du Faubourg Saint-Honoré – 75008 Paris), sur ce thème.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Françoise Savés est Présidente de l’IFEC, le premier syndicat de la Profession Comptable. Elle est également Fondatrice de PACIOLI, premier réseau social des experts-comptables.

Laisser un commentaire

* Champs requis