Les Français préfèrent largement le nucléaire à l'éolien

90 %
90% des tweets sur le nucléaire y sont favorables.

La question de l’indépendance énergétique de la France, couplée à la problématique environnementale, s’est immiscée de force dans la campagne présidentielle à la suite de la guerre en Ukraine et des tensions concernant le gaz et le pétrole russes. Les Français, sur les réseaux sociaux, ont néanmoins déjà choisi : le nucléaire l’emporte haut la main face à l’éolien, selon l’observatoire stratégique de Bloom dont Economiematin dévoile les résultats.

Le nucléaire largement discuté et soutenu sur Twitter en France

Bloom a analysé les discussions menées sur Twitter entre septembre 2021 et mars 2022, concernant l’énergie nucléaire et l’énergie éolienne. La première est, de loin, la plus discutée : quatre fois plus que la deuxième, selon le baromètre de Bloom. Une tendance qui s’est accentuée en janvier et février 2022, avec un pic de tweets à ce sujet.

Et force est de constater que si le nucléaire fait débat dans la sphère politique et au niveau de la stratégie énergétique française, sur Twitter ce sont les opinions favorables qui l’emportent à 90% contre 10%. Faible émission de CO2, stabilité de production ou encore classement en énergie verte en février 2022 par la Commission européenne sont les arguments les plus avancés par les soutiens du nucléaire.

Les opposants au nucléaire reçoivent néanmoins le soutien de deux personnalités politiques majeures : Yannick Jadot, candidat écologiste à la présidentielle qui compte plus de 100.000 followers sur le réseau social, et surtout Jean-Luc Mélenchon (2,4 millions de followers et troisième au premier tour de la Présidentielle 2022).

Stéphane Bern a fait basculer le discours sur l’éolien

L’énergie éolienne, sur la période analysée par Bloom, ressort au contraire en position de faiblesse : avec 36% de tweets positifs et 64% de tweets négatifs, il semblerait que l’éolien n’attire pas l’amour des Français. Du moins, surtout depuis le 20 janvier 2022.

Cette date est un tournant dans la perception de l’éolien par les utilisateurs Twitter. Auparavant, les avis favorables l’emportaient sur les avis défavorables, mais le 20 janvier 2022, Stéphane Bern a attaqué directement cette énergie. Il a en effet dénoncé un risque de déclassement des Tours Vauban à cause de l’installation d’éoliennes, déclassement nécessaire pour que le projet voit le jour.

Dès la publication du tweet, qui cible directement Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, c’est une déferlante de tweets négatifs sur l’éolien qui a frappé Twitter, inversant la tendance générale. Et ce malgré des arguments en faveur qui pourraient faire mouche : neutralité carbone, amélioration de l’indépendance énergétique, créations d’emplois ou encore coût relativement faible.


A découvrir