Fin 2021, les Français auront épargné 200 milliards d’euros

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 16 décembre 2020 à 11h47
Banque Conseiller Crise Economique
9%La Banque de France table sur une chute du PIB de 9% en 2020.

La consommation est l’un des principaux moteurs de l’économie française, mais en 2020 elle a été mise à mal : confinements à répétition, fermeture des bars et restaurants, des cinémas, des commerces… Les Français, contraints de rester chez eux, ont épargné des sommes record. Et selon la Banque de France, la tendance va se poursuivre en 2021, ce qui a de quoi inquiéter le gouvernement.

Les Français se sont constitué une épargne de 130 milliards d’euros

Invité sur France Inter, lundi 14 décembre 2020, François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, a tenu à préciser : les Français ont fortement économisé en 2020. Ce n’était pas un choix, bien évidemment : entre l’inquiétude pour la crise sanitaire, qui ne donnait pas forcément envie de faire chauffer la carte bancaire, et les mesures restrictives prises pour faire face à la pandémie, les occasions pour dépenser ont été moindres.

Ainsi, selon la Banque de France, « le surplus d’épargne financière, en écart à un scénario tendanciel, serait de l’ordre de 130 milliards d’euros ». Comprenez : par rapport à une année normale, avec la consommation qui va avec, les Français ont dépensé 130 milliards d’euros de moins qui se sont retrouvés dans leurs divers livrets d’épargne et comptes.

L’épargne continuera de grossir en 2021

Or, cette épargne très importante, ce sont autant de milliards qui ne finiront pas dans l’économie réelle : dans les caisses des magasins, des cinémas, des restaurants… C’est une des raisons pour lesquelles l’économie française chutera de 9% en 2020. Et, malheureusement, François Villeroy de Galhau n’a pas beaucoup d’espoir pour 2021 : « le plein effet des vaccins ne se fera sans doute ressentir qu'à la fin de l'année », a-t-il jugé sur France Inter. Entre temps ? Les Français feront ce qu’ils savent faire de mieux : épargner.

Difficile de dire avec exactitude le montant de l’épargne que les Français se constitueront en 2021 : ça va dépendre de la pandémie, et notamment de la redoutée « troisième vague » et des mesures prises par le gouvernement. Mais la Banque de France estime qu’elle pourrait atteindre 70 milliards d’euros de plus, soit un peu moins que la moitié du montant de 2020. Un montant cohérent avec l'hypothèse d'un vaccin disponible pour tous à la mi-2021.

Résultat : en deux ans, les Français auront économisé 200 milliards d’euros : « c'est une réserve de croissance significative ». Le gouvernement devra donc s’employer à la mobiliser, même s’il y a un risque que cette épargne, tout du moins une partie, ne se retrouve pas dans l’économie réelle, devenant « épargne de précaution ».

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Fin 2021, les Français auront épargné 200 milliards d’euros»

Laisser un commentaire

* Champs requis