Les Français épargnent dans la pierre de préférence au papier, sans crainte des ciseaux

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 23 février 2016 à 6h45
Investissement Actifs Risque France Menages Europe
4%En Europe seulement 4 % du patrimoine des ménages est investi "à risque".

Quel est le placement préféré des Européens ? Et des Français ? A cette question, posée par la Banque de France qui y a répondu par une recherche, la réponse est simple : la pierre. Les maisons, actifs tangibles dont la valeur est sanctionnée par une signature chez le notaire et qui n'est pas soumise à la volatilité de la Bourse, représentent, et de loin, la majorité du patrimoine des ménages.

La pierre 70 % du patrimoine des ménages européens

Qu'elles soient neuves ou anciennes les maisons sont un investissement sûr : certes leur prix varie en fonction du marché et quelques erreurs ou pertes peuvent survenir, mais à moins d'une catastrophe naturelle, d'une guerre ou d'un accident, un appartement, une maison ou un immeuble sont encore là quoiqu'il arrive en Bourse.

Pas étonnant, donc, que 70 % du patrimoine des ménages européens (y compris résidences secondaires et biens loués) soit investi dans la pierre. Mais c'est une moyenne : certains pays dépassent même ce niveau. Selon la recherche de la Banque de France publiée lundi 22 février 2016, aux Pays-Bas, en Slovénie et en Slovaquie la pierre pèse même plus de 70 % du patrimoine.

A l'inverse, dans certains pays la pierre représente moins de 50 % du total, et la France en fait partie.

Les ménages ne prennent pas de risques

Depuis la crise de 2000, et encore plus depuis celle de 2008, les ménages sont allergiques au risque : en France 48 % du patrimoine des ménages est investi dans la pierre, 41 % chez nos voisins allemands. Une tendance générale qui fait du mal à l'économie.

Les actifs investis dans la pierre sont en effet tangibles mais peu mobilisables : difficile d'investir ailleurs puisque les temps sont longs entre la mise en vente, la vente... alors quand la Banque de France dévoile que 11 % des actifs des ménages européens sont placés en fonds non risqués (livret A, fonds en euros, assurance-vie...) on comprend que l'Europe aille mal : seulement 4 % du patrimoine est investi "à risque".

Or, ce sont bien les actifs risqués (actions, fonds communs de placement, obligations...) qui permettent aux entreprises d'investir et à l'économie de tourner à plein régime.

Les champions d'Europe des placements risqués ? les Belges : 11 % du patrimoine (là où la France atteint les 3,5 % et l'Italie 2 %).

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio