Epaves roulantes : l’État tacle 1 300 propriétaires de voitures dangereuses

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Publié le 1 juin 2016 à 22h21
Agrent Budget Cout Voiture Annee Carburant Entretien
13001 300 propriétaires sont concernés.

Des expertises bidon ont permis à des escrocs de vendre 5 014 voitures d’occasion. Ces véhicules accidentés étaient réparés n’importe comment. Résultat, leurs propriétaires doivent maintenant les remettre aux normes de sécurité, sous peine de devoir immobiliser leur véhicule !

Des "épaves roulantes"

C’est un peu la double, voire la triple peine. D’une part, certains propriétaires se sont retrouvés, à leur insu, avec un véhicule potentiellement dangereux. C’est-à-dire qu’il a été réparé trop vite ou trop mal, après avoir été gravement accidenté par le propriétaire précédent. Le délégué interministériel à la Sécurité routière leur a envoyé un courrier, leur demandant d’effectuer une contre-expertise et d’engager les éventuelles réparations nécessaires.

Sur les 5 000 propriétaires concernés, 3 700 ont pris les choses en main et se sont rendu dans un garage pour avoir le cœur net. 700 d’entre eux ont tout de même été "immobilisés, après avoir été déclarés très dangereux", comme l’explique Le Parisien, qui a révélé l’affaire. Le journal parle même d’« épaves roulantes ».

L'amende ou l'accident

Les autres, 1 300 personnes donc, ont préféré faire la sourde oreille. Alors les autorités leur ont envoyé un deuxième courrier, leur demandant cette fois d’immobiliser de toute urgence leur véhicule !

Cette fois, les automobilistes qui font l’autruche risquent d’être punis. Ils risquent une amende de 4ème classe, c’est-à-dire de 135 €, s’ils sont contrôlés par la police. Ils risquent aussi un accident de la route.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Laisser un commentaire

* Champs requis