Espagne : elle met en vente ses organes pour se payer un logement

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Tugdual de Dieuleveult Modifié le 12 novembre 2012 à 15h04

On connaissait le procédé dans certains pays très pauvres, c'est désormais au coeur de l'Europe que ce choix s'impose chez certains citoyens. C'est le cas de cette chômeuse espagnole de 44 ans. Désespérée et à bout de nerfs, la quadragénaire propose de vendre tous les organes qui ne lui sont pas vitaux pour pouvoir payer un logement à elle et à sa fille. C'est le site d'information espagnol El Mundo qui rapporte en vidéo cette histoire effrayante.

"J'ai d'abord mis en vente un rein, explique la femme, maintenant je propose aussi les cornées de mes yeux, un de mes poumons, un morceau de mon foie... Je vends n'importe quel organe de mon corps à qui peut le payer, et je fais cela parce que je suis tout simplement désespérée. J'ai besoin d'un logement (...) pour y installer mon foyer, dans un endroit digne".

C'est sur Internet, évidemment, qu'il y à deux semaines, cette femme sans travail et expliquant souffrir d'une incapacité à 66% à cause du mauvais traitement infligé par l'homme avec qui elle a passé 18 années de sa vie, à mis en vente ses organes. Et le clou du spectacle : le logement dont elle et sa fille sont menacées d'expulsion appartient à... son ancien compagnon.

"J'ai reçu un préavis d'expulsion pour ma fille et moi. Nous n'avons pas de famille, nous ne savons pas où aller, a expliqué la quadragénaire. Je n'ai pas d'autre moyen pour essayer de sauver ma vie et celle de ma fille. Si avec le temps qu'il me reste à vivre je peux ainsi donner à ma fille la force qui lui permette de sortir de cette situation, bien sûr, je vends mes organes", a déclaré la femme en ajoutant qu'elle n'avait pas encore fixé de prix.

Selon El Mundo, la femme n'aurait pas encore trouvé preneur pour ses organes mais elle aurait déjà pris contact avec un médecin compétent pour d'éventuelles opérations. Faut-il le rappeler ? En Espagne, le trafic d'organes est évidemment interdit et si cette chômeuse allait au bout de sa démarche elle pourrait être poursuivie et condamnée à 12 ans de réclusion.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste pour RMC.fr, Tugdual de Dieuleveult a demarré sa carrière à la télévision en réalisant un documentaire pour Canal+/Lundi Investigation (Dieuleveult : enquête sur un mystère). Il s'investit dans l'ONG Solidarité Internationale et part au Darfour en 2008 pour la Journée Mondiale de l'Eau. En 2010, il rejoint l'équipage de La Boudeuse en Amazonie et participe à l'élaboration de deux documentaires diffusés sur France 5. Il se spécialise ensuite sur le web et collabore avec plusieurs rédactions dont Europe 1, Atlantico, Oh My Food et RMC depuis 2012. Il a intégré Economie Matin dès sa création.

Aucun commentaire à «Espagne : elle met en vente ses organes pour se payer un logement»

Laisser un commentaire

* Champs requis