L’Etat du Cameroun veut émettre des titres publics pour 280 milliards de FCfa en 2014

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Economie Matin Afrique Modifié le 28 février 2014 à 20h50

Selon le projet de loi des finances 2014 de l’Etat du Cameroun déposé sur la table des parlementaires camerounais le 26 novembre 2013, des titres publics d’un montant total de 280 milliards de francs Cfa devraient être émis sur le marché des capitaux tout au long de l’année prochaine.

Il va s’agir, apprend-on, d’obligations du Trésor assimilables (titres de créances à moyen et long terme), pour un montant total de 180 milliards de francs Cfa, et de bons du Trésor assimilables (titre de créance à court terme), d’un montant de 100 milliards de francs Cfa.

Cette enveloppe à mobiliser à travers l’émission de titres publics est en augmentation de 30 milliards de francs Cfa, par rapport aux 250 milliards de francs Cfa prescrits par la loi des finances de 2013. Lesquels 250 milliards n’ont pas encore été totalement mobilisés jusqu’ici, à un peu plus d’un mois de la fin de l’exercice budgétaire. En effet, calculette en main, seulement 90 milliards sur 100 milliards ont déjà été collectés au moyen d’émissions de bons du Trésor (une dernière séance d’adjudication est prévue en décembre 2013) sur le marché de la BEAC, contre 25 milliards sur 150 pour les obligations du Trésor.

Selon nos sources, le gouvernement s’apprête à mobiliser 50 milliards de francs Cfa à la Douala Stock Exchange (photo) au mois de décembre prochain. Il restera mathématiquement à collecter environ 75 milliards de francs Cfa pour compléter l’enveloppe prescrite dans loi des finances de 2013.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

La rédaction d'Economie Matin Afrique