Sept choses à savoir sur les plans d’investissement en ETF

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Gauthier Eeckeleers Modifié le 13 décembre 2022 à 20h37
Epargne 2020 Livret A Ldds 1
31%Seulement 31% des femmes en France déclarent être en mesure d'épargner à la fin du mois.

Un plan d’investissement en ETF est un moyen simple d'investir en bourse de manière diversifiée, et cela même grâce à de petits montants. Quels sont les principaux avantages, comment utiliser ces plans d’investissement en ETF et comment les adapter à ses besoins ? Voici quelques informations à connaître pour bien se lancer dans cet investissement.

Pourquoi souscrire un plan d’investissement en ETF ?

Les indices, qu’importe la place boursière, fluctuent par nature. Si l’on observe le Dow Jones aux États-Unis, le DAX en Allemagne ou encore le CAC40 en France, on se pose souvent la question : est-ce que cela vaut vraiment le coup d’investir à un instant « t » ? Mais à trop se poser de questions, on finit souvent par ne pas passer à l’action. Posséder un plan d’investissement en ETF aurait l’avantage de libérer de cette pression du « moment idéal » lors de l’acte d’investissement. En effet, au lieu de miser en une seule fois, il suffit d’investir régulièrement une certaine somme sur un plan d’investissement. En clair, il s’agit d’acheter des parts d'ETF - tantôt à des prix plus élevés, tantôt à des prix plus bas, mettant ainsi de côté la crainte d’être « trop gourmand » au départ.

Investir dans un plan d’investissement en ETF représente un premier pas vers l'épargne et l'investissement. Comme le versement est automatiquement prélevé sur le compte chaque mois à une date fixe, il est possible de gérer ses dépenses et de constituer progressivement un patrimoine - sans y penser. De plus, avec un plan d’investissement en ETF, il n'est pas nécessaire de sélectionner des titres individuels. Il reproduit, en effet, l'évolution de la valeur de tout un panier de titres ouverts à investissements - dès un euro par mois. En misant sur des titres individuels, il ne serait pas possible de constituer un portefeuille aussi diversifié avec des montants peu élevés. Utiliser un plan d’investissement en ETF évite également aux investisseurs de devoir évaluer et faire le suivi des titres individuels, tout en suivant l'une des règles de base les plus importantes en matière d'investissement : répartir le risque.

Plan d’investissement en ETF : comment ça marche ?

Une question essentielle à laquelle il est indispensable de répondre est : combien puis-je investir chaque mois ?

Dans un premier temps, les plans d’investissement doivent être pensés avec un plafond, souvent déterminé par le montant qui reste, régulièrement, après déduction de toutes les dépenses. En dehors de la fixation du montant et de la mise en place du plan d’investissement, il n’y a rien à faire. Il n’est pas nécessaire de négocier en bourse ni de penser à investir tous les mois. Le versement est prélevé sur le compte de référence, et est ensuite automatiquement investi pour l’investisseur dans des parts d'ETF. Le compte doit seulement être provisionné en date du prélèvement. Le prix d'une part d'ETF n'a pas d'importance, car lorsque le versement est investi, des fractions d'ETF sont également achetées si nécessaire. De plus, le plan d’investissement en ETF peut être rapidement repensé, modifié ou désactivé.

Un plan d’investissement en ETF, mieux qu'un placement one shot ?

Il est impossible d’affirmer qu’un plan d’investissement en ETF est plus avantageux qu’un investissement one shot d'une somme importante, et vice et versa. Les deux ont en fait des objectifs bien différents. Si on dispose d’une importante somme à investir, il vaut mieux, dans la plupart des cas, l'investir dans son entièreté plutôt que de l'investir par tranches. En effet, cette somme participe ainsi, pendant une longue période, à la tendance haussière à long terme de la bourse. De son côté, un plan d’investissement en ETF permet d'investir facilement de petites sommes - pouvant être mise de côté chaque mois.

Un néophyte en bourse pourra profiter des avantages des deux options de placement si, par exemple, il investit pour la première fois toutes ses économies en one shot et qu’il augmente ensuite régulièrement son patrimoine grâce à un plan d’investissement, puis qu’il investit à nouveau des sommes importantes en une seule fois à des occasions ultérieures.

Dans quel ETF investir via un plan d’investissement ?

Il est possible de personnaliser votre allocation d'actifs avec les plans d'investissement en ETF en choisissant un ou plusieurs ETF qui répliquent, par exemple, des indices d'actions ou obligataires. Plusieurs plans d’investissement peuvent aussi être mis en place afin de constituer un portefeuille varié, comprenant une pondération par pays si vous le souhaitez.

Dans le cas d’investissements exclusifs dans des ETF en actions, le portefeuille sera complètement exposé aux fluctuations des marchés boursiers. Pour atténuer les risques, il est alors possible d'y ajouter des ETF sur des indices obligataires - réputés comme étant moins volatiles que les actions. En outre, les obligations ont tendance à générer des rendements positifs dans les phases de marché où les cours des actions sont en baisse.

Le budget d’investissement évolue, que faire ?

Un plan d’investissement ETF doit être suffisamment flexible pour s’adapter facilement à la situation financière de l’investisseur : si le budget est serré, le montant du plan d’investissement peut être réduit, réorganisé ou encore suspendu. Si la marge de manœuvre est plus importante, le montant peut donc également être revu à la hausse.

Combien coûte un plan d’investissement ?

Il est important de veiller à ne pas payer trop cher un plan d’investissement car en effet, les frais appliqués aux exécutions d’ordre réduisent le rendement. Par exemple, si la banque exige 1,50€ par ordre, cela représente, pour un montant d’investissement de 25€, 6 % de la somme initialement investie. En chiffres absolus, des frais d’1,50€ pourraient faire perdre un montant à quatre chiffres à un investisseur au bout de 20 ans. Pour limiter la perte, les investisseurs peuvent avoir recours à des courtiers qui ne facturent aucun frais, voire qui facilitent la cohabitation entre plusieurs plans d’investissement en ETF (là aussi sans frais supplémentaires).

Que faire quand récupérer l’argent est nécessaire ?

Les parts d'ETF sont revendables à tout moment - pendant les heures d'ouverture boursières, et il est possible de liquider une partie du portefeuille en cas de besoin. Un plan d’investissement existant continue de fonctionner jusqu’à ce que l’investisseur décide de le suspendre. Le portefeuille peut être dissous - en vendant en une fois ou par tranches. Comme précédemment, il est important de tenir compte des frais : en vendant par lots, les frais appliqués par transaction risquent de s’accumuler. Cependant, certains courtiers proposent également la liquidation par tranche à des frais réduits voire sans frais.

Lors de la mise en place de plans d’investissement en ETF, de placement one shot ou encore d’achat de crypto-monnaies, il est important de ne pas laisser place à l’inconnu. Avant de se lancer, néophytes - comme habitués - doivent avant tout s’assurer de la bonne disposition de fonds, ainsi que de l’évolution antérieure des plans d’investissement, ETF individuels ou autres placements sélectionnés.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Business Analyst France pour Scalable Capital et expert en marchés de capitaux,

Aucun commentaire à «Sept choses à savoir sur les plans d’investissement en ETF»

Laisser un commentaire

* Champs requis