Aviation : Etihad lance le billet Londres Abu-Dhabi qui coûte un an de SMIC

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 5 mai 2014 à 9h25

Les offres destinées aux ultra-riches ne cessent d'étonner et de laisser perplexe les gens « normaux ». Car si on peut comprendre la belle maison et la belle voiture (bien que là aussi ce soit parfois exagéré), la nouvelle cabine lancée par la compagnie aérienne des Emirats Arabes Unis Etihad dépasse l'entendement de nous simples mortels.

Etihad lance la cabine avec douche, salon et lit double

On s'est tous un peu plaints de certains trajets d'avion en classe économique où les sièges, parfois un peu serrés, étaient véritablement inconfortables. Mais tout ce qu'on demandait c'étaient juste des sièges un peu plus larges, un peu plus d'espace pour les jambes voire, comble du luxe inespéré, un siège dans une rangée unique.

Loin d'écouter nos envies, Etihad a fait plus, mieux, et sans aucun doute un peu trop. Sur ses nouveaux Airbus A380 la compagnie aérienne du Moyen-Orient a lancé une nouvelle cabine. Et encore, l'appeler « cabine » c'est totalement impossible. D'ailleurs, chez Etihad on l'appelle la « Résidence ».

Il s'agit en réalité d'un trois pièces dont la taille est supérieure à certains logements d'étudiants de Paris puisqu'elle fait 11,6 mètres carrés. Dedans on y trouve un salon, une douche et même un lit double. Naturellement, le tout agrémenté de services très utiles comme un majordome dont l'unique fonction sera de servir les passagers de la « Résidence ».

Le coût du voyage : 3 000 euros de l'heure

Quand on parle d'ultraluxe on parle aussi de sommes astronomiques. Et la « Résidence » ne déroge pas à la règle. Le prix du billet d'avion dans cette nouvelle cabine qui a tout (et probablement bien plus que ce dont vous aurez besoin) est à la hauteur de la prestation : 18 000 euros pour un Londres – Abu Dhabi.

C'est une somme légèrement au-delà de l'entendement pour un voyage qui fait 6h25 et qui porte donc l'heure de vol à un peu moins de 3 000 euros. Mais, surtout, ce billet d'avion coûte plus cher que ce que gagne un travailleur au SMIC en un an ; et encore... quand on parle du SMIC brut qui est de 17 340 euros par an.

Si toutefois vous vous sentez d'attaque, les premiers vols devraient être disponibles en décembre 2014.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio