En finir avec l’exception française

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Test Ecomat Modifié le 27 avril 2012 à 9h37

Il y a près d'un demi-siècle , un journaliste allemand, Herbert Lüthy, avait publié un ouvrage qui avait connu le succ.

A l'heure d'Internet qui modifie l'espace-temps, on continue de découper le travail en tranches avec les fameuses trente cinq heures, on réduit le débat économique à un conflit entre les riches et les pauvres, en voulant ramener les premiers au niveau des seconds au nom de la sacro-sainte égalité alors que la création de richesses est le stimulant de tous les pays émergents pour assurer la croissance.

L'exception française est devenue une sorte de parure dans laquelle se drapent les "élites" d'un pays qui veut camoufler le terrain perdu sur les autres en revendiquant une attitude différente à laquelle il prétend un jour rallier le reste de la planète.


La France reste engluée dans une représentation selon laquelle seul l'Etat peut sauver l'économie, en construisant des usines à gaz souvent coûteuses, tandis que les groupes privés suffisamment forts sont condamnés à s'internationaliser s'ils veulent survivre.
il faut donner de l'air à ce pays, enlever les bandelettes qui le réduisent à l'état de momie, pour lui redonner la liberté de mouvement, simplifier le droit du travail, qui protège seulement ceux qui ont un emploi, mais entrebaille à peine la porte à ceux qui en cherchent.


Les politiques nous abreuvent de la célèbre phrase de Jean Paul II : "n'ayez pas peur", sans doute pour exorciser la crainte qui les étreint, en cajolant pendant la campagne quelques catégories sociales bien assises, en particulier les fonctionnaires et les retraités, comme si c'était une partie de leurs biens, en tentant d'y rallier d'autres couches de la population, dans l'idée que tout doit continuer comme avant sous l'aile tutélaire d'un Etat criblé de dettes qui ne rassure plus du tout.

Pendant la crise, on a colmaté les brèches, placé des rustines, sans modifier l'édifice qui se lézarde de plus en plus, avec une opinion de plus en plus crispée et inquiète, où chacun veut défendre bec et ongle son pré carré, tandis que grondent des mouvements souterrains de révolte qui pourraient un jour déboucher sur des conflits violents.


L'immobilisme est notre vache sacrée qu'il faudrait combattre au plus vite. Comment savoir si le Pouvoir finira par s'orienter dans la bonne voie ?

Le jour où les taxis parisiens fonctionneront comme dans n'importe quelle autre capitale, alors la France commencera à épouser son temps.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

ECONOMIE MATIN, c'est l’information éco essentielle, utile («news you can use»), adaptée à l’air du temps, pratique, ludique, pédagogique.ECONOMIE MATIN, c'est en exclusivité tous les matins un "Eco Digest", le "Best Of" de l'économie, ce qu'il faut savoir avant d'arriver au bureau.   ECONOMIE MATIN, c'est une écriture différente, rapide, précise, sans jargon ni bla-bla. Des tas de petites infos qui vont vous rendre l'économie sympathique, que vous pourrez ressortir en réunion, à la machine à café ou à dîner !

Laisser un commentaire

* Champs requis