Expatriation : le nombre de Français qui émigrent explose

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Publié le 14 octobre 2015 à 22h37
Expatbis
2On estime entre 2 et 2,5 millions le nombre de Français établis hors de France

Moins d’un quart des Français de l’étranger ont 55 ans et plus. En somme, ce ne sont pas tant les retraités qui quittent le territoire pour couler leurs vieux jours au soleil que les jeunes actifs. Et le problème, c’est qu’ils sont chaque année de plus en plus nombreux à partir !

Douce France, cher pays de mon enfance

D’après l’Insee, les Français et les étrangers qui quittent l’Hexagone n’ont jamais été aussi nombreux.

En 2013, ils étaient 299 000 à avoir mis le cap sur un autre pays pour vivre et travailler. Alors même qu’en 2006, ils n’étaient "que", si l'on peut dire, 189 000 ! Certains parlent de fuite des cerveaux. C’est en tout cas une désertion massive. Une véritable lame de fond dont les pouvoirs publics peinent à prendre la teneur.

Et les Français de souche ne sont pas les seuls à quitter le navire bleu-blanc-rouge. Désormais, les immigrés aussi, arrivés en France il y a quelques mois ou années, partent de plus en plus vers d'autre cieux présumés plus cléments. En 2013, d'après l'Insee toujours, les immigrés installés temporairement en France ont été trois fois plus nombreux à dire au revoir au pays qu’en 2006.

La grande aventure de la mondialisation

Pourquoi la France fait-elle fuir tant de ses enfants ou de ses hôtes ? D'une part, les expatriés fuient pour la plupart une économie en berne, un climat des affaires morose et un manque d'opportunités. D'autre part, ils sont en quête de nouveaux défis et veulent participer à la grande aventure de la mondialisation. D'autant que la plupart des expatriés sont de jeunes actifs, étudiants ou travailleurs âgés de 18 à 29 ans.

Alors bien-sûr, chaque année, des milliers de Français effectuent le mouvement inverse et rapatrient leur domicile et leurs avois dans la mère patrie. Mais parmi les gens nés en France, les départs dépassent désormais les retours. Et la tendance ne cesse de s'amplifier.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Laisser un commentaire

* Champs requis