FDJ : le ton des publicités a changé

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 2 février 2022 à 16h44
Fdj Publicites Changement Ton Partage
130 millions €La cagnotte de vendredi 4 février 2022 offrira 130 millions d'euros.

Depuis des années, la Française des jeux fait la publicité de l’Euromillions en mettant en scène des gagnants. Vous connaissez sûrement ces spots, souvent assez désopilants.

Partager sa cagnotte ?

Mais depuis deux ans, le ton a changé. Dans une réclame, On admire un jeune gagnant annoncer à ses amis qu’il va partager ses gains avec eux. Non sans leur avoir fait dire d’abord ce qu’ils feraient avec l’argent... Depuis quelques semaines, le message a évolué, mais l’idée reste la même. Cette fois c’est une jeune gagnante qui pense dans sa tête à la réaction des membres de sa famille, quand elle leur annoncera qu’elle a gagné.

Là encore, on imagine qu’elle a décidé de leur faire des cadeaux ou de partager. C’est beau, c’est généreux, mais tout cela est très loin de la réalité. Tout d’abord, vos chances de gagner. Moi aussi je joue lorsqu’il y a une grosse cagnotte en jeu. Mais il faut se souvenir que vous avez 1 chance sur 20 millions de gagner le gros lot au loto. Pour l’Euromillions, les chances de l’emporter sont de une sur 120 millions.

Les dons de la FDJ taxés à 60%

Vous vous contenteriez de moins ? Moi aussi, mais par exemple, toujours pour le loto, trouver 5 bons numéros, et gagner quelques centaines de milliers d’euros, c’est encore une chance sur 2 millions. Quant à l’idée de partager ses gains avec des amis, elle est assez fumeuse.

La Française des Jeux oublie de dire qu’un tel don est très lourdement taxé à hauteur de.. 60% ! Sauf à réussir à prouver que l’on s’est cotisé pour acheter le billet de Loto ou d’Euromillions à plusieurs... Dernière chose : dans ses pubs, la FDJ met en scène des jeunes, qui ont tout l’air d’être encore étudiants. Pas sûr que leur faire miroiter des millions faciles en jouant soit le meilleur service à leur rendre.

Retrouvez le podcast

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016. Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time.  En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007. Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an. En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier.  Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.   Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Aucun commentaire à «FDJ : le ton des publicités a changé»

Laisser un commentaire

* Champs requis