Quand le célibat se conjugue au féminin

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Modifié le 8 août 2012 à 17h07

Vous êtes une femme de plus de 65 ans, vous avez un revenu de moins de 1500 € par mois et vous vivez dans une grande ville. Grande chance que vous soyez célibataire !

Célibataires… Pour certains un mode de vie, un choix totalement assumé ou bien un rêve fantasme. Pour d’autres, une véritable hantise, un moment démoralisant (de stress ?) à surmonter, et vite.

Une chose est certaine, le célibat revêt différents aspects (est multiforme ?) et se multiplie chaque année (augmente d'année en année ?). Une étude réalisée par Acxiom, société qui dispose aujourd’hui de la plus vaste base de données consommateurs de France, définit un profil type du célibataire d’aujourd’hui.

Et première surprise, le drame du célibat touche principalement la gente féminine.

Loin de l’imaginaire collectif qui voudrait voir des hordes d’hommes écumer les bars à la recherche de nouvelles conquêtes ou simplement arpenter les rues afin de trouver l’âme-sœur, deux célibataires sur trois sont des femmes. Et le fait d'avoir des enfants à charge ou non ne joue pas De là, deux catégories sont à distinguer pour un résultat… quasi identique.

Pour les femmes sans enfants à charge, 48,4 % sont célibataires, ce qui, proportionnellement représente près de 20 % de la population française contre 34,3 % pour les hommes dans la même situation.

Et quand 2,6 % des hommes demeurent célibataires avec au moins un enfant à la charge, les femmes sont quant à elles 15 % à être dans le même cas, soit près de cinq fois plus.

Deuxième enseignement, l’étude montre que les célibataires sont généralement plutôt de condition modeste.

60 % d'entre eux vivent avec moins de 1 500 euros par mois, contre 36 % des foyers français. Ils sont d'ailleurs moins souvent propriétaires, vont moins au restaurant, mais davantage au musée et au cinéma. Quand on sait que le salaire médian avoisine les 1 600 euros, l’information peut étonner.

D'ailleurs, les célibataires optent généralement pour la vie citadine, plus dynamique et interactive. Ils sont plus de 50 % à vivre dans des villes de plus de 100 000 habitants. Il faut également noter que 21,3 % d'entre eux déclarent habiter en région île-de-France.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Aucun commentaire à «Quand le célibat se conjugue au féminin»

Laisser un commentaire

* Champs requis