De l’importance d’avoir des leaders appréciés en entreprise

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Martine Van Went et Sandy Beky Modifié le 17 juin 2014 à 11h09

Le leadership sous toutes ses formes est à la mode en ce moment, les articles de journaux, les émissions, les conférences parlent des nouvelles formes de leadership qui émergent depuis quelques années. La question est pourquoi ? D'autant plus que lorsque nous interrogeons les salariés et cadres, il ne leur semble pas que les choses changent beaucoup dans les entreprises.

Alors pourquoi les équipes dirigeantes, consultants, universités, et écoles en parlent autant ? Quel est l'intérêt d'avoir des leaders appréciés dans le monde du travail ?

Les équipes aujourd'hui sont souvent sous pression et dans certaines circonstances plutôt désabusées, les collaborateurs ne viennent pas toujours travailler avec plaisir, la recherche de la rentabilité à tout prix de certains dirigeants entrainent des situations difficiles à vivre pour quelques collaborateurs.

Dans le même temps la "fameuse" génération Y, qui est souvent taxée de tout vouloir tout de suite, n'accepte de travailler que lorsque les managers donnent du sens à leurs exigences.

Les qualités d'un bon leader sont justement de donner du sens, de mobiliser les équipes afin qu'elles soient motivées, de les rendre plus autonomes, de favoriser la prise d'initiative afin d'utiliser et de mettre en valeur les talents de chacun au sein d'une équipe et de stimuler l'innovation.

Les différentes études sur le sujet et les exemples d'entreprises qui ont fait le choix de donner du sens montrent qu'avoir une équipe motivée et soutenue facilite l'augmentation des résultats de l'activité, ces entreprises sont plus performantes.

En quoi les femmes pourraient être un début de solution ? Si nous reprenons les qualités dites féminines (portées aussi par les hommes), qui sont l'écoute, le respect, la pédagogie, la démocratie, le relationnel... il y a certes concordance, en revanche ne nous trompons pas, les hommes ont pour la plupart ces mêmes qualités comme les femmes portent aussi en elles des qualités dites masculines. Est-ce une question d'autorisation que chacun peut se donner de sortir des stéréotypes ?

Toujours est-il qu'aujourd'hui, la présence des femmes est une opportunité pour les entreprises de développer une diversité multidimensionnelle, un bienfait pour la performance et par ailleurs nombreuses sont les femmes à même d'occuper des postes ou il y a pénurie de candidats aujourd'hui.

Le site de la manifestation : https://www.pwnparis.net/news/article/13

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Martine Van Went est membre du réseau EPWN depuis 2006. Dès son entrée dans le réseau, elle devient mentor, puis membre actif du groupe de mentoring pour en être le co-leader de début 2008 à fin 2012. Elle devient en septembre 2012, VP Women On Board dans le réseau EPWN qui vise à préparer les femmes à intégrer les conseils d’administration des entreprises, et a lancé l’opération de sélection des femmes "Board ready" avec son équipe de bénévole pour les aider à trouver leur premier mandat. Elle est certifiée ESSEC dans le programme Women Be European Board Ready et fait partie de la base de données de Viviane Redding, Global Board Ready Women. Il y a 25 ans, Martine a créé son cabinet de formation et coaching (amv-talents). Auparavant, elle a été membre du comité de direction à la Caisse d’Epargne de Versailles en tant que Directeur du Développement et du Marketing, après avoir travaillé pendant 10 ans dans différents groupes bancaires. Elle accompagne des cadres de direction, des équipes de direction, forme des managers au management et à la communication interpersonnelle en situation professionnelle.   Sandy Beky est membre du réseau EuropeanPWN depuis 2005. Son implication et ses divers engagements au sein du réseau l’ont amené à être l’un des membres fondateurs du programme de mentoring de Paris en 2005, programme qu’elle a ensuite codirigé de 2006 à 2009. Parallèlement en tant que VP Corporate Partners et membre du board, Sandy a eu la responsabilité des partenariats avec les entreprises. Elle a également collaboré à la rédaction de deux ouvrages de la série Women@Work (« Mentoring : A Professional Tool for Women » et « Networking : The New Ariadne’s Thread »).Après une carrière au sein de grands groupes internationaux de l’informatique (Cisco), de l’industrie pharmaceutique (Bristol Myers Squibb) et du merchandising (Disney Consumer Products) à des postes de direction de programmes dans la formation, les services, la diversité et le développement durable, Sandy a fondé KyoSei Leadership® un cabinet de conseil en pratiques managériales responsables et durables. Sandy est diplômée de HEC (Executive MBA), certifiée en gestion de projets et conduite du changement, ainsi qu’en programmation neuro linguistique.   A propos de PWN Global : Fondé en France, Professional Women's Network (EPWN) estune fédération de 24 réseaux de femmes, basés dans 15 pays européens, rassemblant 3000 membres dont plus de 1000 femmes dans la branche parisienne. Sa mission est de promouvoir le développement professionnel des femmes cadres et entrepreneures, au travers de programmes de formation et développement, mentorat, échange d’expériences, conférences et débats avec des dirigeantes du monde des affaires, de la recherche, et des medias. http://www.europeanpwn.net/paris  

Aucun commentaire à «De l’importance d’avoir des leaders appréciés en entreprise»

Laisser un commentaire

* Champs requis