Royaume-Uni : des femmes payées pour allaiter leur enfant

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 14 novembre 2013 à 3h16

Si vous allaitez votre (propre) enfant, alors l'Etat vous donne de l'argent. Voilà une drôle de méthode actuellement testée en Grande-Bretagne et destinée à inciter les jeunes mères à nourrir au sein leur enfant.

Jusqu'à 240 euros pour un allaitement de 6 mois

140 euros pour six semaines d'allaitement après l'accouchement, voilà la somme que perçoit la « bonne mère » présumée, sous forme de chèque cadeau. Plus elle allaite, plus le montant du chèque augmente : 100 euros sont ajoutés si elle prolonge l'expérience pendant 6 mois, comme le recommande l'Organisation Mondiale de la Santé.

Ce sont les comtés du Derbyshire et du South Yorkshire (au centre du Royaume-Uni) qui ont lancé cette expérience, auprès de 130 femmes issues de milieux défavorisés.

Moins d'allaitement chez les femmes aux revenus modestes

Cette idée est née d'une réalité : les femmes britanniques issues de milieux défavorisés allaitent moins leur enfant que les femmes issues de milieux aisés. C'est d'ailleurs aussi le cas en France, d'après les études.

Mais comment vérifier que les mères ne donnent pas en douce un biberon de lait infantile à leur progéniture ?! Le National Health Service, le Service de Santé publique britannique, risque d'avoir bien du mal à s'assurer que les parents jouent bien le jeu de l'allaitement...

En France aussi, les recommandations de l'OMS sont peu suivies. La France est le pays d'Europe où on allaite le moins, et le moins longtemps. Selon le bulletin épidémiologique de l'Institut national de veille sanitaire publié en 2012, 70% des Françaises donnent le sein à la maternité, mais à peine plus de la moitié des bébés sont encore allaités à un mois (54%) et 32% à 3 mois. De quoi donner des idées au gouvernement français ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Laisser un commentaire

* Champs requis