Météo France, service public, perd un client de taille : France Télévisions, service public

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 17 octobre 2013 à 5h20

Incredible ! Ce ne sera bientôt plus Météo France qui assurera les bulletins météo sur les chaines de France Télévisions, comme le révèle Challenges... Pourquoi ? Car Météo France, opérateyur public, a perdu l'appel d'offres lancé par le groupe audiovisuel... lui aussi public. Et la solidarité entre administrations ?! Et le Made in France ?!

Les Britanniques étaient moins chers

France 2 et France 3 ont trouvé un prestataire dont les tarifs sont inférieurs de 30% à ceux de Météo France. Problème, le prestataire en question n'est pas français, mais anglais : à partir de janvier, c'est un groupe londonien, MeteoGroup, numéro un du secteur en Europe, qui deviendra via sa filiale française le nouveau partenaire des chaines publiques. Du moins pour la météo nationale. Car pour l'ensemble des éditions régionales de France 3 et celle pour les chaînes Outremer, c'est toujours Météo France, placé sous la tutelle du ministère de l'Écologie, qui fera la pluie et le beau temps.

Les présentateurs météo bien connus des Français ne vont pas valser pour autant. Seulement, ils devront travailler dès l'an prochain avec les prévisions de la société britannique.

Quand les bulletins météo sauvent des vies

L'action de Météo France s'articule autour de deux axes principaux : l'observation et la prévision météorologique, d'une part, la recherche dans ce domaine, d'autre part. L'Etat a notamment demandé à l'opérateur d'améliorer son action de prévention dans le domaine de la prévision, à la suite de la gestion délicate des épisodes neigeux de l'hiver 2010-2011, en vue d'assurer une meilleure sécurité des personnes et des biens.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Laisser un commentaire

* Champs requis