Fin du masque en extérieur : faut-il attendre jusqu’à cet été ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Perrine de Robien Modifié le 18 mai 2021 à 15h17
Masque Exterieur Plage
135 eurosMême dehors, si vous ne portez pas de masque vous encourez 135 euros d'amende.

Si la situation sanitaire s’améliore, il se pourrait bien, selon Olivier Véran, que l’abandon du masque en extérieur soit « rapidement envisagé ». Même si le ministre de la Santé a rappelé que ce n’était pas encore le cas pour le moment, il laisse imaginer que la population ne sera pas obligée de porter de masque dehors cet été.

Pas de masque à la plage cet été ?

En 1986, le groupe français Niagara sortait « L’amour à la plage ». 35 ans plus tard, on pourrait imaginer un tube de l’été qui s’intitulerait « Pas de masque à la plage ? ». Et pour cause le doute persiste puisque, le port du masque en extérieur est encore obligatoire. Cependant, lors d’une interview sur BFMTV le lundi 17 mai 2021, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a apporté une lueur d’espoir aux Français.

Sur le plateau TV, Olivier Véran a déclaré « Je ne crois pas qu'on soit amené à demander aux Français de porter un masque lorsqu'ils seront sur la plage ou sur un transat cet été ». Il a annoncé que l’abandon du masque en extérieur pourrait être « rapidement envisagé ». Mais hors de question de se réjouir trop vite puisque, selon le ministre de la Santé, « ce n'est pas encore la situation à l'heure où je vous parle, le port du masque est obligatoire y compris en extérieur ». La situation sanitaire doit être « bientôt » réexaminée.

Bientôt l’abandon du masque en extérieur

Cela signifie que pour que le port obligatoire du masque en extérieur soit abandonné, il faut que les chiffres de l’épidémie de Covid-19 baissent. Pour y parvenir, Olivier Véran mise sur la vaccination. Il a d’ailleurs reconnu que « Oui, les personnes qui ne se feront pas vacciner seront défavorisées par rapport à celles qui seront vaccinée ». En effet, elles « ne seront (pas) protégées contre le virus », et « pourront développer des formes graves ».

Pour rappel, le masque est obligatoire depuis le 20 juillet 2020, dans les lieux publics et également obligatoire, depuis le 1er septembre 2020, au travail. L’abandon de son port dehors serait une première étape. Bien que l’amende de 135 € soit dissuasive, de plus en plus de personnes refusent de le porter. Certains modèles sont accusés d’être nocifs car ils contiennent du graphène, d’autres provoquent des réactions au niveau de la peau. Certains Français y voient aussi une atteinte à leur liberté tandis que d’autres en ont tout simplement assez de ne pas voir la moitié du visage de leur interlocuteur.

Laisser un commentaire

* Champs requis