Les investissement étrangers ont baissé de 77 % en France pour 2013, au profit des paradis fiscaux

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 29 janvier 2014 à 14h20

La conséquence d'une politique fiscale trop importante, et souvent très compliquée pour les entreprises, diront certains. Reste que les investissement directs en France ont diminué de près de 80 % sur l'année 2013, par rapport à 2012, à 5,7 milliards de dollars, d'après un rapport des Nations-Unies.

La France ne fait plus recette auprès des investisseurs étrangers.

La France ne séduit plus les investisseurs étrangers

D'après un rapport des Nations-Unies sur les investissements directs dans le monde, la France a donc perdu l'an dernier près de 80 % de ses investisseurs étrangers, par rapport à l'année 2012. Sur l'ensemble des investissements directs dans le monde, qui représente la somme de 1 460 milliards de dollars pour 2013, la France ne pèse plus très lourd avec ses 5,7 milliards de dollars investis sur l'hexagone l'an dernier.

L'Allemagne a vu ses investissements étrangers grimper de 392 %

Les investisseurs ont en effet trouvé des cieux plus cléments. Ainsi donc, ce sont les paradis fiscaux, mais également l'Allemagne qui séduisent aujourd'hui l'investisseur. Les sommes d'argent investies de l'étranger, en Allemagne, ont par exemple bondi de 392 %, et de 37 % en Espagne, pour 2013. En Europe, ce sont également les pays à la fiscalité "accueillante" qu'ont choisis les investisseurs. Ainsi, la Belgique, l'Irlande, les Pays-Bas et le Luxembourg ont vu décoller leurs investissements directs de 100 milliards de dollars sur un an, un montant important au regard de la taille modeste de ces économies.

Les îles vierges, quatrième destination mondiale des investissement étrangers

En dehors de l'Europe, les paradis fiscaux ont également bonne presse. Les Caraïbes, par exemple, ont connu un pic d'augmentation des investissements étrangers de près de 40 % l'an dernier. Une destination très prisée grâce aux îles vierges britanniques, véritable paradis fiscal, qui arrive pour l'an dernier en quatrième position de la liste des Nations-Unies.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Aucun commentaire à «Les investissement étrangers ont baissé de 77 % en France pour 2013, au profit des paradis fiscaux»

Laisser un commentaire

* Champs requis