Foire aux vins 2020 : sachez reconnaître les crus de qualité

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 4 septembre 2020 à 12h33
Foire Aux Vins Vin De Qualite
7,90€Le vin bio le Château du Champ des Treilles, Sainte-Foy-bordeaux, « Le Petit Champ » 2015, rouge se vend à 7,90 euros.

La rentrée est traditionnellement consacrée aux foires aux vins dans la grande distribution, dès que les cartables et les paquets de feuilles ont dégagé la place.

Se méfier des promotions

Faisons court : oui, on peut faire de bonnes affaires pendant les foires aux vins, encore faut-il ne pas tomber dans le panneau des promotions qui n’en sont pas, pour des vins sans intérêt.

Tout d'abord, méfiez-vous des offres en carton, avec 2 bouteilles offertes pour 6 achetées, ou 4 offertes pour 12. Méfiez-vous encore plus du carton offert pour un carton acheté.

Aidez-vous d'un guide de vins

Cherchez plutôt les vins, les appellations que vous connaissez. Si vous en trouvez des médaillés, idéalement, du concours agricole, sinon, d’un guide de vins connu et prestigieux, foncez. En revanche, si la médaille affichée ostensiblement par la bouteille ne vous dit rien, parfois, un obscur concours régional, parfois, un prix remis par un média, alors, passez votre chemin.

Cette année, crise sanitaire oblige, certains grossistes vont être contraints de brader leurs vins, car les exportations marquent le pas depuis des mois. Il y a donc des “coups” à faire, pour constituer une petite cave, avec des vins de garde. Quant aux champagnes, vous pouvez en mettre de côté, bien sûr, maintenant, mais il y a fort à parier que la guerre des prix continuera à faire rage à l’approche des fêtes.

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Laisser un commentaire

* Champs requis