Travail : la justice pointe du doigt les excès du forfait jour

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Publié le 8 juin 2015 à 9h15
Forfait Jour Exces Code Travail
1,5 millionOn estime aujourd'hui que 1,5 million de salariés travaillent sous le principe du forfait jour.

Depuis trois ans, la justice française s'attaque aux dérives du forfait jour, un système qui permet à un employer de faire travailler un cadre sur une durée quotidienne illimitée, moyennant une prime annuelle de 10 000 euros. La polémique vient d'être relancée par EDF qui adopte ce système.

Travailler plus pour gagner plus

Travailler plus pour gagner plus ! Telle pourrait être l'illustration du principe du forfait jour. Aussi populaire que les 35 heures, ce système lancé en même temps que la mesure de Martine Aubry permet à un employeur de faire travailler un cadre de manière illimitée, chaque jour de l'année, moyennant une prime de 10 000 euros. Aujourd'hui, on estime que 1,5 million de salariés travaillent sous ce principe, soit 13 % des salariés de France.

EDF relance le forfait jour en interne

EDF vient de relancer ce principe en interne, à la suite de France Télévisions. De quoi alimenter la polémique autour d'une règle de travail pour laquelle la justice a quelques suspicions. L'appareil judiciaire français s'est d'ailleurs attaqué au forfait jour depuis trois ans, en alignant une par une les branches professionnelles l'ayant adopté, en annulant les conventions collectives basées sur le forfait jour.

De nombreux excès en matière de droit du travail

On s'est en effet rendu compte que le forfait jour pouvait entraîner de nombreux excès, mettant en danger certains salariés. Bien que le forfait jour soit en effet légal, il ne doit pas permettre de dépasser par exemple la durée maximale hebdomadaire de travail fixée par le Code du Travail, à savoir 48 heures par semaine. Si jamais vous sentez vos limites arriver, si vous pratiquer un tel système, parlez-en à votre employeur avant que le burn out ne vous guette.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Aucun commentaire à «Travail : la justice pointe du doigt les excès du forfait jour»

Laisser un commentaire

* Champs requis