Patrimoine : pas d’héritage pour les enfants de millionnaires s’ils manquent d’ambition

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 27 juin 2014 à 5h28

Les millionnaires de ce monde seraient inquiets pour leur progéniture. Certains seraient même prêts à supprimer leur héritage pour leurs bambins, si ces derniers manquent d’ambition. Voici le drôle de résultat d’une étude publiée mercredi 25 juin. Paris Hilton n’a qu’à bien se tenir !

Quand on est riche, les sources d’inquiétudes seraient également nombreuses.

Etre riche et inquiet pour l'avenir, c'est possible

D’après une étude publiée mercredi 25 juin par le cabinet d’avocats britannique Witherworldwide, les millionnaires de ce monde, du moins les 4 500 interrogés par le sondage, auraient de nombreuses sources d’inquiétudes. Comme quoi, pas besoin d’être pauvre pour se faire du mauvais sang. Et l’une de ces principales inquiétudes concerneraient l’argent et les enfants. En somme, la même chose que pour les classes moyennes.

Argent : les millionnaires inquiets pour leurs enfants

La pire de toute serait toutefois le fait que leurs enfants manquent d’ambition. Un drame terrible pour ces personnes qui ont souvent bâti un empire industriel à la force de leur main, parti de rien. D’après l’étude de Witherworldwide, un millionnaire sur sept s’inquièterait principalement de l’avenir de ses enfants, après la santé. On aurait pourtant cru que l’avenir des enfants de "fils de" était tout tracé, sans ombre au programme…

Ces millionnaires opposés à l'héritage pour leurs enfants

Certains, pour se rassurer et mieux dormir la nuit, ont trouvé la parade au laisser-aller de leur progéniture. Leur couper une grosse partie de l’héritage en la cédant à des associations caritatives. C’est d’ailleurs le cas de Warren Buffet, qui est, par principe, opposé à la notion d’héritage. Même topo pour Bill Gates qui a prévu de faire don de 95 % de sa fortune, en ne laissant "que" 10 millions de dollars à chacun de ses enfants. On est rassuré !

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense.