EADS/BAE Systems : le mariage du siècle

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Publié le 13 septembre 2012 à 4h21

On croyait ces deux là ennemis, et voilà qu'ils parlent mariage. En annonçant hier soir, dans deux communiqués distincts mais simultanés, envisager de se rapprocher par une prise de participations croisées en échangeant des actions, les deux leaders européens de la défense, l'aéronautique et l'espace ont l'opportunité de devenir ensemble numéro 1 mondial, laissant loin derrière l'américain Boeing.

Dans les faits, BAE Systems et EADS étaient concurrents, mais sur des marchés différents, et surtout déjà partenaires dans au moins deux activités. l'Eurofigther tout d'abord, les deux entreprises étant membre du consortium qui le fabrique, le missilier MBDA ensuite, dont EADS et BAE Systems sont co-actionnaires.

Les deux entreprises ont jusqu'au 10 octobre pour avancer dans leurs négociations, et conclure, ou non. On sait déjà que le projet de rapprochement se ferait sur une base 60/40. EADS pèse 49 milliards d'euros de chiffre d'affaires, BAE près de 24. Le britannique serait donc gagnant dans cette affaire, ce qui a conduit son titre à faire un bon de plus de 10 % à la Bourse de Londres, quand EADS perdait 5,6 % dans le même temps. Réunies, les deux entreprises péseraient donc 73 milliards d'euros de chiffre d'affaires, et emploieraient 225 000 personnes dans le monde.

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).