Les GAFAM pourraient bientôt payer l’entretien des réseaux numériques

Par Cédric Bonnefoy Modifié le 3 mai 2022 à 17h06

Les instances européennes prennent position sur l’épineux dossier de l’entretien et de l’investissement dans les réseaux numériques. Elles penchent pour un financement plus fort des GAFAM.

57% du trafic mondial est lié aux GAFAM

Google, Facebook ou encore Apple, ces géants américains du numérique sont aujourd’hui les principaux utilisateurs des réseaux numériques. L’entretien et le financement de ces derniers sont à la charge de huit grands opérateurs. Problème : depuis plusieurs années, le coût est de plus en plus difficile à supporter pour les opérateurs. Le budget nécessaire pour entretenir ou investir dans les réseaux numériques serait compris entre 15 et 28 milliards d'euros chaque année.

Ce chiffre est extrait du rapport de l’ETNO (European Telecommunications Network Operators' Association) qui milite pour une plus juste répartition de ces frais. 57% du trafic mondial sur les réseaux numériques est lié aux GAFAM, dont 22% rien que pour Google. Le texte souhaite donc inciter ces entreprises à contribuer à l’entretien et l’amélioration des réseaux.

Deux pistes privilégiées

L’ETNO sollicite donc l’aide de Bruxelles sur ce dossier. Pour la première fois, la commission européenne s’est montrée ouverte aux discussions et prête à étudier deux pistes présente dans le rapport. D’une part, imposer aux GAFAM qui réalisent un certain chiffre d’affaires de négocier chaque année une redevance pour utiliser les réseaux numériques. Autre piste, que Bruxelles met en place des mécanismes d’arbitrage, au cas où des contentieux entre les géants du numérique et les opérateurs télécoms apparaîtraient. En revanche, la piste d’une nouvelle taxe sur ces entreprises est abandonnée car elle est jugée beaucoup trop complexe à appliquer.

Avec ces mesures, le rapport souligne que cela pourrait rapporter 72 milliards d’euros par an aux opérateurs télécoms. Avec cet argent, ces derniers pourraient investir dans le déploiement de la fibre optique dans chaque pays ou encore de la 5G.

Laisser un commentaire

* Champs requis