Le 13 juillet, jour de chance du gagnant de 22 millions d’euros au Loto

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 24 juillet 2013 à 8h21

Une histoire incroyable !

Un entrepreneur parisien qui gagne au Loto deux fois de suite, en 20 ans d'écart, et cela le 13 juillet. Vingt ans jour pour jour ! Sauf que cette fois-ci, les gains ne sont pas comparables avec la première fois où il n'avait gagné, à l'époque, "que" 50 000 francs, soit un peu plus de 7 620 euros. Le 13 juillet dernier, la somme empochée par ce père de famille est considérablement différente. 22 millions d'euros !

Ses chiffres : les dates de naissance de ses enfants et de son mariage


Avec cette somme il devient désormais le second joueur ayant empoché le gain le plus important de l'histoire du Loto. Le record étant toujours détenu depuis plus de deux ans par un joueur de Sarcelles, dans le Val-d'Oise, qui avait à l'époque remporté 24 millions d'euros.

Notre gagnant, tenant à garder l'anonymat, s'est toutefois livré à quelques confidences personnelles, relayées avec précaution par la Française Des Jeux (FDJ). On apprend notamment que ce cinquantenaire jouait toutes les semaines, ou tous les 15 jours, en famille ou entre amis, pour le plaisir. Jamais il ne jouait quand il n'en avait pas les moyens. Pour lui, "jouer doit rester un plaisir, un divertissement".

Chose amusante, on apprend qu'il jouait depuis toujours les dates de naissance de ses enfants, ou celle de son mariage. Il jouait en moyenne 10 tickets de 2 euros et parfois jusqu'à 100 euros pour les cagnottes les plus importantes.

Une partie de ses gains pour pérenniser son entreprise


En apprenant qu'il avait remporté le gros lot, et qu'il était le seul gagnant au rang 1, soit une chance sur 19 068 840, il n'en a évidemment pas dormi de la nuit et a mis près de neuf jours à s'en remettre. Comme on le comprend ! Mais des nuits blanches, il en avait déjà connu en tant qu'entrepreneur, ayant traversé toutes les difficultés inhérentes au métier de chef d'entreprise : peur, échec, pression etc…

Toutes ces difficultés devraient très vite trouver une solution grâce à cet argent. Alors que son chiffre d'affaires avait chuté de 40 % depuis un an, du fait de la situation économique actuelle, il a déclaré vouloir pérenniser sa société avec une partie de ses gains. Pour le reste, il souhaite aider ses enfants dans leurs études, faire plaisir à sa femme, mettre en place de bons placements et donner aux associations caritatives.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis