Garde d’enfants : la Cour des Comptes veut faire payer plus les parents aisés

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 29 novembre 2013 à 3h05

C'est le monde à l'envers. D'après un rapport de la Cour des Comptes publié hier, le soutien financier à la garde d'enfants de moins de 3 ans est plus important pour les familles aisées que pour les familles modestes. Il faut donc réinverser la vapeur ! Objectif : réduire les inégalités dans l'accès aux modes de garde.

Les familles aisése reçoivent plus d'aides pour la garde de leurs enfants

D'après le document, seuls 8 % à 13 % des enfants appartenant aux familles les plus modestes sont gardés à l'extérieur de la famille, par une nounou, une crèche ou une garderie, alors que 64 % des enfants issus de familles aux revenus élevés le sont.

Forcément, les rejetons issus de milieux aisés sont donc bien plus nombreux, alors qu'ils en ont moins besoin, à percevoir des aides à la garde d'enfants. C'est bien simple : les 10 % de familles les plus pauvres reçoivent 120 millions d'euros au titre du complément de mode de garde, tandis que les 10 % les plus aisés touchent plus de 1 milliard.

14 milliards d'euros, inégalement répartis

L'institution propose donc que les parents plus aisés contribuent davantage. En somme, qu'ils paient une somme indexée sur leurs revenus. Ce n'est pas le cas aujourd'hui : toutes les familles déclarant au moins 4 600 euros de revenus par mois paient la même somme.

La France comptait 2,4 millions d'enfants de moins de trois ans au 1er janvier 2012. Or il n'existe que 1,26 million de places en établissements d'accueil, auprès d'assistantes maternelles ou de salariés à domicile et à l'école pré-élémentaire pour les accueillir.

La politique d'accueil des enfants de moins de trois ans coûte chaque année 14 milliards d'euros à l'Etat.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique. Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Aucun commentaire à «Garde d’enfants : la Cour des Comptes veut faire payer plus les parents aisés»

Laisser un commentaire

* Champs requis