Gaz : les tarifs vont encore baisser de 1,3% en juillet

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Publié le 25 juin 2015 à 22h59
Plessis Pate Consommation Gaz Reduction Engie Penalite
7,57,5 millions de foyers sont impactés par la fluctuation des prix du gaz

Une bonne nouvelle pour le porte-monnaie. Le prix du gaz ne cesse de baisser depuis le début de l'année (à part au mois d'avril). Et le mois de juillet ne devrait pas faire exception à la nouvelle règle : les tarifs réglementés du gaz vont baisser de 1,3% le mois prochain, selon la Commission de régulation de l’énergie.

Une baisse de près de 10% des prix en six mois !

Au total, la baisse est déjà de 7,6% depuis le début de l’année, par rapport à ceux de décembre 2014.

Environ 7,5 millions de foyers sont impactés par la fluctuation des prix du gaz. Le 1er juin, les prix du gaz ont déjà baissé de 0,5% en moyenne. Ils avaient également baissé de 1,16% en mai, de 3,46% en mars et de 1,27% en février. Seul avril avait connu une légère hausse.

Il faut tout de même préciser qu'en réalité, certains abonnés, ceux qui se servent du gaz uniquement pour la cuisson, vont voir leur facture augmenter de 5,4% par rapport à l'an dernier.

Les tarifs réglementés du gaz naturel sont déterminés par l'État après avis consultatif de la Commission de régulation de l'énergie. Ils sont en partie indexés sur les prix du baril de pétrole. Or celui-ci est légèrement reparti à la hausse (le baril vaut actuellement environ 60 dollars) alors qu’il était descendu à 43 dollars en avril.

Un Français sur trois a du mal à payer sa facture d'énergie

Auparavant, les prix du gaz étaient révisés tous les trimestres. Mais depuis début 2013, ils le sont tous les mois.

Selon une étude de 60 millions de consommateurs publiée en octobre 2013, un tiers des Français peinent à payer leurs factures d'eau, de gaz, de chauffage et d'électricité.

En 2012, selon les derniers chiffres disponibles du médiateur national de l'énergie, près de 580 000 foyers ont même été privés d'électricité ou de gaz pour impayés.

Les Français dépensent 8 % de leurs revenus pour régler leur facture énergétique.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Laisser un commentaire

* Champs requis