GPA : Delanoe dénonce le risque « quasi barbare » de commercialisation du corps humain

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 1 février 2013 à 17h07

Bertrand Delanoë n'est pas n'importe qui : c'est un des leaders du Parti Socialiste, maire de la première ville de France conquise de haute lutte, et un homme politique qui a eu le courage de révéler son homosexualité dans les années 90, à une époque où c'était encore un sujet défendu.

Mais en déclarant sur Europe 1 ce matin, au sujet du projet de légalisation de la gestation pour autrui (GPA) "Ce n'est pas une aide à la procréation médicalement assistée, c'est un risque de commercialisation du corps de la femme, et ça, c'est quasi barbare", il a décidé de faire passer sa vision et sa responsabilité d'homme politique avant toute autre considération, au risque de décevoir, voir de s'attirer les foudres de ses alliés de la gauche dure et écologiste, largement favorables à la GPA.

En revanche, Bertrand Delanoë reste personnellement favorable à la procréation médicalement assistée (PMA), cette fois donc logiquement pour les couples de femmes homosexuelles.

Le maire de Paris avait par ailleurs révélé dans un livre paru voici quelques années qu'il avait projeté adopter, et avait même obtenu l'agrément pour cela, pour des enfants orphelins issus d'une même fratrie. "Mais c'est au moment où les enfants allaient arriver que j'étais hyperinvesti dans le service des Parisiens. Je me suis dit à moi-même, avec un peu de déchirement : il faut que tu choisisses, tu ne réussiras pas tout."

Leçon de choses..

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016. Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time.  En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007. Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an. En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier.  Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.   Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Aucun commentaire à «GPA : Delanoe dénonce le risque « quasi barbare » de commercialisation du corps humain»

Laisser un commentaire

* Champs requis