Grèce : une sortie à 1 000 euros pour chaque Français

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 20 février 2015 à 9h09
Grece Zone Euro Cout France
59,7 milliards €La sortie de la Grèce de la zone euro pourrait coûter 59,7 milliards d'euros à la France.

Bon débarras les Grecs ? Ceux qui pensent cela vont peut-être mettre de l'eau dans leur vin. L'institut de conjoncture allemand IFO a calculé que le "Grexit" pourrait coûter jusqu'à 1 000 euros par personne en France. Et davantage outre-Rhin.

Vous allez peut-être souhaiter à l'avenir que la Grèce reste dans la zone euro. Même chose pour nos voisin allemands.

Grèce : une sortie de l'euro hors de prix pour la France et l'Allemagne

L'institut de la conjoncture allemand IFO a calculé le coût du ticket de sortie de la Grèce, de la zone euro, pour les pays qui y restent encore. Du moins pour l'Allemagne et la France. Ainsi, comme le rapporte le quotidien Les Echos, ce montant s'élèverait respectivement pour l'Allemagne et la France à 79,8 milliards d'euros et 59,7 milliards d'euros.

1 000 euros par Français

Pour la France, ce montant, rapporté à l'ensemble de la population, s'élèverait ainsi à environ 1 000 euros par personnes. Une somme qui serait alors évidemment répartie par nos gouvernants en hausses d'impôts et autres prélèvements obligatoires. Un chiffre qui va peut-être faire changer d'avis les plus hostiles à la présence de la Grèce dans la zone euro. Désormais, il n'y a donc plus qu'à espérer que ce pays ne fasse pas faillite et ne soit pas mis à la porte.

Vous allez adorer les Grecs

Le directeur de l'institut de conjoncture allemand IFO, Hans-Werner Sinn, précise toutefois que ces montants sont les chiffres maximum. Pour l'instant, la sortie de l'euro de la Grèce se ferait avec moins de pertes et fracas avec un coût respectif pour l'Allemagne et la France de 11,4 et 15,2 milliards d'euros. Vous allez sûrement adorer les Grecs à l'avenir...

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis