Greenpeace demande l’annulation du plan particulier d’intervention de la centrale du Blayais

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par RSE Magazine Publié le 1 avril 2016 à 13h45
Areva Facture Prix Allongement Vie Cenrale Nucleaire Etat
77%Le nucléaire représente 77% du mix énergétique français.

L'ONG Greenpeace a déposé vendredi dernier un recours administratif visant à annuler le plan particulier d’intervention (PPI) de la centrale du Blayais. Le PPI comporte l’ensemble des mesures qui doivent être appliquées en cas d’accident sur un site nucléaire : distribution de comprimés d’iodes, plans d’évacuation, etc.

Dans un communiqué de presse, Greenpeace explique que ce PPI est déjà "particulièrement restreint puisque limité à 10 kilomètres, et qu'il "ne prend pas en compte certaines communes pourtant inclues dans ce périmètre."

Jugeant la "situation inacceptable d’inégalité entre les collectivités", l'ONG a donc saisi la justice.

Un PPI incomplet

Greenpeace précise que "parmi les communes non prises en compte par le PPI, figure Saint-Yzans-de-Médoc, pourtant située à moins de 10 kilomètres de la centrale du Blayais."

Lire la suite sur RSE Magazine

Laisser un commentaire

* Champs requis