Griveaux et l’absurde aide pour devenir propriétaire à Paris

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 3 février 2020 à 11h31
Paris Ville Chere Monde 2
10000 EUROSLe prix moyen du mètre carré à Paris a dépassé les 10.000 euros en 2018.

Benjamin Griveaux, député et seul candidat LREM à la mairie de Paris depuis que le parti d’Emmanuel Macron a viré de ses rangs Cédric Villani, a une nouvelle fois fait une annonce fortement décriée sur Internet. Après le « Central Park » façon Ville Lumière, voici le tour de l’aide financière pour l’accès à la propriété.

Benjamin Griveaux promet une aide jusqu’à 100.000 euros

En pleine campagne pour essayer de combler son retard face à Anne Hidalgo, maire sortante, candidate à sa réélection et largement en tête des intentions de vote selon les sondages, Benjamin Griveaux s’est attaqué à un des problèmes majeurs de la capitale française : le prix de l’immobilier. Le prix du mètre carré dans Paris intramuros a dépassé la moyenne de 10.000 euros en 2018 et la hausse continue, ce qui exclut toute une partie de la population de l’accès à la propriété.

Le candidat a donc trouvé une solution : « je propose que la ville de Paris crée un organisme qui apportera jusqu’à 100.000 euros pour un achat en résidence principale » a-t-il déclaré dans les colonnes du Parisien samedi 1er février 2020. Si ça avait été le 1er avril, on aurait pu croire à une blague…

Naturellement, pas question de distribuer 100.000 euros à tous les ménages de Paris : l’aide serait soumise à des conditions de revenus et ne consisterait pas à un prêt mais à un « apport ». Lors de la revente du bien, la mairie de Paris récupérerait alors une part de la plus-value réalisée par le ménage, avec un plafond de 20% du prix du bien. Ce serait donc un investissement à moyen ou long terme, pour la ville.

L’art de croire que les propriétaires ne vont pas en profiter

Benjamin Griveaux a même annoncé des chiffres : 700 millions d’euros sur la table et une levée de fonds de 1,3 milliard d’euros sur l’ensemble de son mandat, explique-t-il au Parisien. Mais cette solution a toutes les chances d’avoir l’effet inverse que celui escompté.

Le problème, Laurent Vimon, patron du réseau d’agences immobilières Century 21 l’a vu immédiatement. Sur Twitter, il écrit, en réaction à l’annonce de Benjamin Griveaux : « Voici une excellente façon de faire monter encore un peu plus le prix de l'immobilier à Paris ».

Car Benjamin Griveaux a oublié de calculer la réaction des vendeurs, dans son plan : ils ont le droit de mettre leur bien à la vente au prix qu’ils veulent. Or, dès lors qu’ils sauront que les ménages peuvent bénéficier de plusieurs dizaines de milliers d’euros de plus grâce à la mairie de Paris, il y a de fortes chances qu’ils augmenteront les prix en conséquence.

De fait, la mesure annoncée aura tout simplement comme effet de faire exploser encore un peu plus les prix dans la capitale… et seuls les propriétaires qui auront vendu bénéficieront, au final, de l’argent de la mairie.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Griveaux et l’absurde aide pour devenir propriétaire à Paris»

Laisser un commentaire

* Champs requis