Le groupe PSA et Fiat Chrysler de plus en plus proches de la fusion

Par Olivier Sancerre Modifié le 24 novembre 2019 à 0h00
Psa Fca Accord Engageant 1
4Ensemble, le groupe PSA et Fiat Chrysler deviendront le quatrième constructeur automobile.

Les négociations vont bon train entre le groupe PSA et Fiat Chrysler : un protocole d'accord engageant pourrait bien être signé d'ici la fin de l'année.

Le mois de décembre est dans la ligne de mire pour les dirigeants des groupes PSA et Fiat Chrysler (FCA). Les deux constructeurs pourraient en effet signer un protocole d'accord engageant (MoU), ce qui signifierait une nouvelle étape dans le processus de fusion entre les deux entreprises. Au terme de l'opération de rapprochement, la nouvelle entité deviendrait le quatrième constructeur mondial, avec les ressources suffisantes pour aller jouer dans la cour des très grands que sont Volkswagen, Toyota et l'alliance Renault Nissan. Mais une ombre s'est projeté sur ce dossier : une plainte de General Motors déposé cette semaine contre FCA. Le groupe américain l'accuse de racket de corruption.

Plainte de General Motors

En cause, des négociations entre FCA et le syndicat américain UAW qui aurait abouti à des avantages indus sur le niveau de rémunération ainsi que les conditions de travail. GM exige des dommages « substantiels » et chiffre son préjudice à hauteur de plusieurs milliards de dollars. John Elkann, le président de FCA et de la holding familiale des Agnelli, Exor, a balayé du revers de la main l'accusation de GM, en affirmant n'avoir « aucune inquiétude » concernant la suite du processus de fusion. Il a également salué les bonnes relations entre les familles Peugeot et Agnelli, un élément indispensable dans les discussions en cours.

Cap sur l'Asie

John Elkann conservera son poste de président de la nouvelle entité PSA-FCA, tandis que Carlos Tavares le président du directoire de PSA, prendra le poste de directeur général du groupe. Exor, fort d'un potentiel d'investissement de 3,6 milliards d'euros, va s'intéresser de plus près à l'Asie. Les possibilités d'acquisition pourraient représenter une opportunité pour les deux constructeurs automobiles : PSA et FCA sont solidement implantés en Europe et aux États-Unis, mais la Chine représente toujours un challenge important.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Le groupe PSA et Fiat Chrysler de plus en plus proches de la fusion»

Laisser un commentaire

* Champs requis