La guerre en Ukraine aura des répercussions terribles sur notre portemonnaie

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 2 mars 2022 à 11h45
Ukraine Azerbaidjan Economie Partenaire Commerce
13%Le prix du pétrole a augmenté de 13% en une semaine.

Je me suis volontairement tenu à l’écart de l’actualité ces derniers jours dans ce rendez-vous, mais désormais, il est inutile de se voiler la face.

Guerre en Ukraine : le gaz et l'essence risquent d'augmenter considérablement

La guerre en Ukraine, et plus largement, le nouveau climat de guerre plus que froide qui s’installe avec la Russie va avoir de très lourdes conséquences pour nous, au quotidien. Et très vite encore. On nous parle à longueur de journée du gaz russe. Mais c’est oublier que la Russie est aussi un très grand producteur de pétrole.

Sa mise à l’écart potentielle des marchés mondiaux ne fera que renchérir le prix du baril de pétrole. Il est désormais plus cher, pour nous, européens, qu’il ne l’a jamais été. Conséquence, les choses, à la pompe, ne sont pas prêtes à s’améliorer, bien au contraire. Quant au prix du gaz, il risque de rester durablement cher comme jamais.

Le prix du blé aussi va augmenter

Mais la Russie, ce n’est pas que du pétrole ou du gaz. On le sait peu, mais depuis les sanctions imposées par l’Union Européenne en 2014, le pays s’est réformé en profondeur, pour ne plus souffrir des embargos européens.

Résultat, de dépendante pour nourrir sa population, la Russie est désormais un des géants de l’agriculture mondiale. Si son blé, en particulier, venait à être bloqué à nos frontières, il fera mécaniquement encore augmenter les prix de la farine et du pain dans le reste du monde, sachant que la Russie trouvera toujours des clients.

En résumé, ce que nous vivons en ce moment aura, que vous le vouliez ou non, de grosses, très grosses conséquences sur nos économies. Autant le savoir.

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016. Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time.  En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007. Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an. En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier.  Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.   Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Aucun commentaire à «La guerre en Ukraine aura des répercussions terribles sur notre portemonnaie»

Laisser un commentaire

* Champs requis