Hausse de la CSG : les salariés en arrêt maladie mieux indemnisés

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Marie-Eve Jamin Modifié le 10 avril 2018 à 19h13
Maladie Conge Arret Sante Travail Absenteisme France Salarie
1,84 %Selon une simulation faite par le Groupe Henner, avec la réforme de la CSG la pension d'invalidité d'un salarié payé 2.000 euros bruts a baissé de 1,84 %.

Si la hausse de la contribution sociale généralisée (CSG), accompagnée de la suppression de certaines cotisations salariales au 1er janvier 2018 a eu un effet positif sur les salaires, son impact n'est en revanche pas neutre pour les organismes assureurs, ni pour les salariés lorsqu'ils bénéficient de prestations sociales, apprend-t-on d'une étude du courtier en assurance de personnes Groupe Henner.

L'indemnisation en cas d'invalidité permanente a baissé depuis le 1er janvier 2018

Depuis le 1er janvier 2018, le taux de la Contribution sociale généralisée (CSG) a augmenté de 1,7%. La hausse cette cotisation qui, outre les salaires et les retraites, s'applique aux prestations sociales versées par la Sécurité sociale et les organismes assureurs, n'est pas de bonne augure pour ces derniers... qui répercutent son impact sur les montants versés aux assurés.

Ainsi, depuis le 1er janvier 2018, les bénéficiaires de pensions d'invalidité ont vu les montants de leurs prestations se réduire. Selon une simulation faite par le Groupe Henner pour un salarié payé 2.000 euros bruts, avec cette réforme le montant net de sa pension d'invalidité est passé de 555,60 à 545,40 euros en cas d'assurance à hauteur de 80 % du salaire brut et de 648,20 à 636,30 euros en cas d'assurance à hauteur de 85 % du salaire brut.

Des coûts plus élevés pour l'assureur

En revanche, comme les indemnités journalières versées en cas d'arrêt maladie sont calculées sur la base du salaire net (qui, par la même réforme, a été allégé des cotisations salariales Assurance Maladie et ASSEDIC, et a donc augmenté), leur montant est désormais plus élevé : 515,56 euros contre 510,41 euros avant la réforme pour un salarié assuré à hauteur de 80 % du salaire brut et 597,88 euros contre 569,26 euros avant la réforme pour un salarié assuré à hauteur de 85 % du salaire brut.

Si le salarié est désormais mieux indemnisé en cas d'arrêt maladie, les coûts pour l’organisme assureur ont en revanche augmenté. Les employeurs peuvent donc s'attendre à ce que cette hausse soit prochainement répercutée sur le coût des contrats.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis dix ans, j'essaie de transmettre ma passion pour l'actualité au quotidien. Je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Aucun commentaire à «Hausse de la CSG : les salariés en arrêt maladie mieux indemnisés»

Laisser un commentaire

* Champs requis