Carburants : 95 dollars le baril de pétrole, la situation empire

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 29 novembre 2022 à 9h22
Petrole Hausse Prix Pompe 2
15%Le prix du pétrole a augmenté de 15% entre le 1er janvier et le 11 février 2022.

Voilà qui ne devrait pas calmer les tensions sociales ni aider le budget des ménages : en Bourse, le prix du baril de pétrole continue sa hausse quasiment continue depuis mars 2020. Après avoir franchi la barre symbolique des 90 dollars le baril, c’est celle des 95 dollars qui a été dépassée depuis le 11 février 2022. Et l’Agence Internationale de l’Énergie prévient : ça va continuer…

Pétrole : 95 dollars le baril de Brent en Bourse

Les automobilistes vont encore devoir faire face à des prix de l’essence et du diesel qui battent de records… car le prix du pétrole a atteint un nouveau plus haut depuis 7 ans. Vendredi 11 février 2022, le baril de pétrole Brent de la Mer du Nord a franchi le cap des 95 dollars l’unité… et n’est pas redescendu. Au contraire, un pic à 95,93 dollars a été atteint la nuit du 13 au 14 février 2022 sur les places de marché asiatiques.

Le WTI, le pétrole américain, suit la même évolution : un pic à 94,80 dollars durant la nuit du 13 au 14 février 2022 et un prix désormais supérieur à 94 dollars le baril depuis vendredi 11 février 2022. S’il est possible qu’une baisse de prix liée à des ventes visant à récolter des profits soit à l’ordre du jour au début de la semaine du 14 février 2022, les prix resteront très élevés et pourraient encore grimper.

Record de prix depuis 2014 sur fond de tension en Ukraine

La hausse du prix du pétrole en Bourse est sans surprise liée à la situation politique et économique mondiale. D’un côté, comme toujours, la pandémie de Covid-19 qui, si elle semble se calmer, reste importante avec plusieurs millions de cas confirmés chaque jour. La relance de l’économie continue, de son côté, à tirer vers le haut la demande, autant chez les professionnels que chez les particuliers.

Mais c’est surtout la crise en Ukraine qui fait atteindre au baril de brut de nouveaux records : le risque d’une invasion de l’Ukraine par la Russie inquiète. Les Américains comme les Allemands ont demandé à leurs ressortissants de partir, tandis que la France a demandé aux siens de ne pas se rendre en Ukraine. Si un conflit armé éclate en Ukraine, le pétrole pourrait voir ses prix exploser.

En attendant, les tensions font grimper le prix du baril : que ce soit pour le Brent ou le WTI, il faut remonter à l’été 2014 pour retrouver un prix du pétrole aussi élevé en Bourse.

L’AIE n’a pas de bonnes nouvelles : le prix du pétrole va continuer d’augmenter

Quant à l’avenir proche du prix du pétrole, et donc des prix des carburants ou encore du gaz, l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) ne voit pas d’amélioration à court terme, bien au contraire. Le 11 février 2022, alors que le pétrole venait de passer la barre des 90 dollars le baril et enregistrer une hausse de 15% depuis début 2022, elle a critiqué l’OPEP+, le cartel de l’Or noir, qui n’aurait pas atteint ses objectifs de production.

Si cette situation se poursuit, « les tensions dans l’approvisionnement vont augmenter, ce qui renforcerait le risque de plus de volatilité et de pressions haussières sur les prix », a déclaré l’AIE.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Carburants : 95 dollars le baril de pétrole, la situation empire»

Laisser un commentaire

* Champs requis