En 2012, les Français ont payé 200 euros de plus pour leur consommation d’énergie

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 29 novembre 2022 à 9h16

Gaz, électricité, carburant : les prix s'envolent. Au total, les ménages français ont dépensé en moyenne 3 200 euros pour leur consommation d'énergie en 2012, soit une hausse de 6% en un an, selon le ministère de l'Écologie et de l'Énergie.

Les ménages dépensent en moyenne 8% de leurs revenus en énergie

Cette hausse des prix a deux raisons : d'une part, les prix de l'énergie se sont envolés (+5,2%, soit une hausse deux fois et demie supérieure à l'inflation), d'autre part l'année 2012 a été légèrement plus froide et donc les Français ont consommé davantage de chauffage.

Au total, les ménages français consacrent donc en moyenne 8% de leurs revenus dans leur consommation d'énergie.

Depuis 2006, le tarif réglementé de l'électricité n'a pourtant augmenté que de 1,1 % à 3 % selon les années. Au total, en sept ans, il n'a donc cru « que » de 14,1 %, soit bien moins que ce qui était nécessaire. Actuellement, la France est une exception en Europe : elle a les prix de l'énergie parmi les plus bas, notamment pour l'électricité.

Les plus fortes hausses des prix de l'électricité sont à venir

Un rattrapage est donc nécessaire aux yeux des professionnels. Résutat, les prix de l'électricité doivent augmenter au mois d'août de 5%, et encore de 5% en 2014. Soit les plus fortes hausses depuis dix ans ! L'augmentation est conforme aux recommandations du le Médiateur de l'Energie, qui vient en aide aux consommateurs, mais est même en-deçà de celle préconisée par la Commission de Régulation de l'Energie, qui recommande une hausse bien plus conséquente, au motif qu'il faut combler celles insuffisantes de ces dernières années.

En fait, la loi prévoit que les coûts d'EDF soient couverts par les tarifs de l'électricité. Or les coût de l'entreprise ont été récemment revus fortement à la hausse... Résultat, l'an dernier, un écart de 1,47 milliard d'euros a été constaté entre les recettes et les coûts d'EDF pour les tarifs réglementés. Il va donc bel et bien falloir combler ce "trou" !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Laisser un commentaire

* Champs requis