Electricité : bonne nouvelle, EDF va augmenter ses prix pour 2012… Et vous réclamer la différence

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 29 novembre 2022 à 10h11

Oui oui, on n'est plus à ça près. Si le déficit public de la France a dérapé en 2013, c'est parce que les rentrées fiscales ont été nettement moins bonnes que prévu. Pourtant, l'autre bonne nouvelle du jour avec la nomination de Manuel Valls à Matignon, c'est la hausse annoncée des tarifs réglementés d'EDF, tarifs qui concernent encore 92 % des usagers de l'électron en France. Ah oui précision utile, une hausse rétroactive.

Eh oui, eh oui, car figurez vous qu'en 2012, EDF ne vous a pas facturé le bon prix pour l'électricité qu'il vous vend. La faute à qui ? Au nouveau gouvernement qui pendant l'été 2012, à peine arrivé, n'avait pas voulu autoriser la hausse des tarifs d'EDF de plus de 2 %, quand cette hausse aurait dû être de 5,7 % pour couvrir les coûts de production de l'électricien. Résultat, les opérateurs d'énergie alternatifs ont attaqué la décision gouvernementale et obtenu gain de cause, enfin presque : le rapporteur public du Conseil d'état a recommandé la hausse rétroactive. Or le conseil suit dans 9 cas sur 10 l'avis du rapporteur public...

EDF va pouvoir réclamer un arriéré de facturation à ses clients pour 2012, arriéré estimé à près de ... 1,5 milliard d'euros, une paille !

Pour le client lambda, cela signifie plusieurs dizaines d'euros à débourser dans les mois qui suivront la décision du Conseil d'Etat, mais les gros consommateurs d'électricité (ceux qui se chauffent avec) vont dérouiller. Cela pourrait rapidement chercher l'équivalent d'un mois de facture d'hiver, soit 200 à 300 euros. En théorie cette hausse devrait être lissée sur un an voire plus pour la rendre indolore ou plutôt "invisible". Mais au final, les sous sortiront bien d'une poche. Celle du contribuable consommateur...

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Aucun commentaire à «Electricité : bonne nouvelle, EDF va augmenter ses prix pour 2012… Et vous réclamer la différence»

Laisser un commentaire

* Champs requis