Gilles Carrez : « Je me demande où sont les 50 milliards promis »

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 18 février 2014 à 14h35

François Hollande est à la recherche de 50 milliards d'euros à économiser d'ici 2017 afin de réduire le niveau des dépenses publique. Le président UMP de la Commission des finances à l'Assemblée nationale, Gilles Carrez, aussi ! A cela prêt que ce dernier semble bien moins optimiste que le chef de l'Etat.

Interrogé ce mardi sur Europe 1, Gilles Carrez s'est montré sceptique sur la manière dont François Hollande trouverait ces 50 milliards d'euros en question. "Ca ne sert à rien de diminuer les impôts ou les charges s'il n'y a pas d'économies" a-t-il précisé au micro de Jean-Pierre Elkabbach.

La lutte contre le chômage et la croissance passe par la bonne santé des entreprises

Questionné également sur le pacte de responsabilité, le président de la Commission des finances à l'Assemblée nationale a mis en avant le temps de réaction de l'équipe au pouvoir. "Ca fait bientôt deux ans qu'ils sont au pouvoir et ils se rendent compte seulement maintenant que la lutte contre le chômage et la croissance passe par une bonne santé des entreprises".

L'écart entre les mesures annoncées par François Hollande et l'action de ses ministres

Ajoutant qu'il existe "un écart colossal entre ce que dit François Hollande et le comportement de ses ministres. Chaque jour un ministre propose des dépenses supplémentaires ou refuse des économies.". Pour Gilles Carrez, aucun doute là-dessus, "on est dans le double discours permanent entre ce qui est dit à l'Elysée et ce qui est fait dans les ministères".

Réformer le statut des intermittents du spectacle permettrait d'économiser 300 millions d'euros

Le président UMP de la Commission des finances de l'Assemblée nationale a particulièrement pointé du doigt la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, en prise avec les intermittents du spectacle actuellement. "Il ne faut pas supprimer le statut d'intermittents mais le réformer. Et favoriser pour certains intermittents leur installation en profession libérale, indépendants. Je pense qu'un peut économiser entre 300 et 400 millions d'euros par an" déclare-t-il à ce sujet.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis