L’immobilier baisse chez les riches et monte chez les pauvres !!

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Charles Sannat Publié le 15 février 2021 à 9h18
Agence Immobiliere A Commission Fixe
92%92% des primo-accédants achètent en optant pour un crédit immobilier.

L’immobilier est un sujet vaste et très complexe, c’est aussi l’un des placements, des achats ou des investissements les plus importants pour une famille, pour un particulier, pour nos concitoyens, car c’est généralement la dépense d’une vie, et aussi l’épargne d’une vie entière. Ce n’est donc pas un sujet à traiter à la légère de manière patrimoniale.

Un marché n’est jamais vraiment déstabilisé par les variations des prix ou des cours, par les crises ou les difficultés. Les marchés montent et baissent avec autant de régularité que les marées, de la même manière que la lune se lève puis se couche pour laisser la place au soleil. Une baisse du marché immobilier peut vous mettre en difficulté. Vous pouvez passer un mauvais moment, cela peut vous sembler inconfortable, mais si vous êtes en capacité de tenir vos positions vous n’avez en réalité pas grand chose à craindre, car après l’hiver, arrive le printemps, et après la baisse vous retrouverez le chemin de la hausse.

Non, le problème c’est le changement d’usage. C’est le passage du disque vinyle au CD puis au MP3, le problème c’est le passage de l’appareil photo argentique au tout numérique. Lorsque vous vous appelez Kodak, vous êtes tout simplement mort en tant que vendeur de pellicules. Lorsque vous fabriquez des Minitels et qu’arrive Internet vous êtes mort aussi. De même lorsque vous vous appelez Nokia et que le premier I-phone débarque.

Or, nous sommes en train de vivre à mon sens, une véritable mutation sur l’immobilier, un véritable changement d’usage.

L’immobilier des villes baisse tandis que celui des champs monte.

Ce n’est pas un hasard mais la conséquence d’un immense bouleversement aussi bien économique, normatif que social.

Le monde change et l’immobilier aussi.

Montez dans le train de l’analyse de ces grandes tendances qui vont forger l’avenir du nouveau marché immobilier.

En gros les villes sont devenues tentaculaires en raison de la révolution industrielle et des usines installées dans les villes. Il n’y a plus d’usine nécessitant de regrouper des millions de travailleurs ! Le télétravail permet de travailler de partout. La distance n’est plus un frein. La crise sanitaire, mais aussi les évolutions sociales rendent la vie de plus en plus pénible en ville pour certaines catégories comme les séniors ou encore les familles, surtout si vos moyens financiers ne sont pas illimités.

Au bout de plusieurs décennies de hausse des prix, c’est le moment du basculement et ce basculement se matérialise à travers certains chiffres.

Il ne faut pas oublier non plus l’immobilier neuf, qui est un cas à part !

Il est porté par une évolution normative que vous ne pouvez pas ignorer.

La transition énergétique a pour conséquence de créer de l’obsolescence programmée sur les biens plus anciens qu’il va falloir rénover de manière très coûteuse.

Le neuf vous permet d’avoir un patrimoine de qualité, durable et adapté aux futures contraintes légales des 20 ou 30 prochaines années et de ne pas avoir de travaux conséquents à prévoir sur la première décennie.

C’est la raison pour laquelle j’ai décidé d’accueillir un nouveau partenaire aux côtés de la société Joubert. Il s’agit de la société Sphère Immo. J’ai pu échanger à plusieurs reprises avec son patron et fondateur, également membre de notre petite communauté et qui partage nombre de nos convictions. Son avantage ? En dehors du fait qu’il soit fort sympathique, c’est qu’il propose presque tous les programmes neufs du pays. En clair, si vous aviez un projet d’investissement dans le neuf, vous pouvez prendre contact avec eux, car ils ne vous vendront jamais un T2 à Montauban si vous habitez Paris et que vous n’avez que faire de Montauban, tout simplement parce qu’ils ont la capacité en catalogue de vous vendre tous les programmes. Il n’y a donc pas de biais de conseil lié à des catalogues réduits ou très restreints à un programme ou deux. Ici on parle de milliers de programmes neufs. C’est un gage évident d’objectivité. J’en reparlerai longuement dans la lettre Stratégies du mois de Février, à venir et consacrée à l’immobilier neuf dans une perspective de stratégie patrimoniale et pour « jouer » la transition énergétique. Vous pouvez les contacter en cliquant ici ou sur l’une des bannières sur le site.

Voici le JT du grenier, où je vous donne quelques éléments de réflexion sur ces mutations et sur les dernières observations que nous pouvons faire sur le marché immobilier. Un mouvement semble clairement amorcé. Va-t-il se poursuivre, se confirmer et s’amplifier ? Les prochains mois nous le diront, au moins en partie.

On constate en tout état de cause, que cela baisse (très légèrement) dans les zones déjà très chères et les très grandes villes et que cela monte et pousse fort dans les zones traditionnellement très détendues et très peu coûteuses comme c’est le cas de l’essentiel de nos petites ou moyennes villes de province. Cela me semble un phénomène logique et assez prévisible depuis longtemps et c’est une évolution que j’évoque très régulièrement.

Bonne vidéo, bons partages, et n’oubliez pas de vous abonner à la chaîne Youtube du grenier de l’éco. Vous pouvez aussi me retrouver sur le compte Twitter: @Insolentiae

Restez à l’écoute.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011. Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Aucun commentaire à «L’immobilier baisse chez les riches et monte chez les pauvres !!»

Laisser un commentaire

* Champs requis